18 février 2008 / 11:01 / il y a 10 ans

Alibaba suit de près l'OPA lancée par Microsoft sur Yahoo

par Kirby Chien

<p>La soci&eacute;t&eacute; internet chinoise Alibaba Group tentera d'obtenir un droit de regard plus actif pour son &eacute;quipe dirigeante dans le cadre des discussions tenues par Microsoft pour acheter Yahoo, son principal actionnaire. /Photo prise le 22 octobre 2007/REUTERS/Bobby Yip</p>

PEKIN (Reuters) - La société internet chinoise Alibaba Group tentera d‘obtenir un droit de regard plus actif pour son équipe dirigeante dans le cadre des discussions tenues par Microsoft pour acheter Yahoo, son principal actionnaire, déclare-t-on de source proche d‘Alibaba.

Sur la foi de l‘accord d‘origine passé avec Yahoo, qui détient 39% d‘Alibaba, la société chinoise est bien placée pour influer sur la manière dont les actions seraient transférées au nouveau propriétaire éventuel, a-t-on ajouté de même source.

Les autorités chinoises sont plutôt préoccupées par le fait qu‘une entreprise chinoise importante puisse passer dans le giron de Microsoft, réputé pour ses tendances monopolistiques, a-t-on poursuivi.

Cette source est proche d‘une équipe de banquiers et avocats engagés par Alibaba pour examiner ses options possibles.

Alibaba s‘est refusé à tout commentaire.

Yahoo est le premier actionnaire de la société chinoise mais la direction d‘Alibaba, emmenée par le fondateur Jack Ma, conserve le contrôle effectif des opérations.

Microsoft a lancé le 31 janvier une OPA hostile sur Yahoo, alors valorisée 44,6 milliards de dollars, offre que Yahoo a rejetée.

Alibaba n‘a participé à aucune discussion entre Microsoft et Yahoo mais ce serait différent si les négociations gagnaient en intensité, a-t-on indiqué, toujours de même source, ajoutant que la direction d‘Alibaba prenait pour hypothèse que Microsoft parviendrait à ses fins.

Alibaba, qui gère les activités de Yahoo en Chine ainsi que d‘autres entreprises internet comme Alibaba.com, première société internet cotée de Chine, réclamerait des assurances en matière de contrôle de la gestion si l‘offre de Microsoft aboutissait, a-t-on poursuivi.

En Chine comme ailleurs, la perspective de voir l’étranger prendre le contrôle d‘entreprises dans des secteurs de premier plan ou stratégiques n‘est pas forcément vue d‘un bon oeil.

C‘est ainsi que bon nombre d‘acheteurs en puissance ont dû réviser leurs ambitions en termes d‘entrée au capital, sans compter que les démarches administratives sont parfois purement et simplement reportées indéfiniment.

ArcelorMittal, qui avait convenu d‘acheter une participation de 38,4% dans le sidérurgiste Laiwu Steel, a accepté en 2007 une participation inférieure et un prix plus élevé pour améliorer ses chances d‘avoir le feu vert des autorités locales.

Le conseil d‘administration d‘Alibaba compte quatre membres dont l‘actuel directeur général et cofondateur de Yahoo Jerry Yang. Un autre grand actionnaire d‘Alibaba est le japonais Softbank, qui a 30% du capital environ. Softbank est en outre le partenaire de Yahoo dans Yahoo Japan.

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below