January 24, 2019 / 10:25 AM / 10 months ago

La Chine bloque le moteur de recherche Bing de Microsoft

(Reuters) - Microsoft a annoncé que son moteur de recherche Bing avait été bloqué en Chine, le groupe de Redmond étant la dernière entreprise occidentale en date à subir la censure des autorités qui ont créé un pare-feu géant pour contrôler les contenus sur internet.

Microsoft a annoncé que son moteur de recherche Bing avait été bloqué en Chine, le groupe de Redmond étant la dernière entreprise occidentale en date à subir la censure des autorités qui ont créé un pare-feu géant pour contrôler les contenus sur internet. /Photo prise le 24 janvier 2019/REUTERS/Florence Lo

“Nous confirmons que Bing est actuellement inaccessible en Chine”, écrit Microsoft dans un communiqué publié mercredi soir.

C’est le deuxième revers subi par le groupe américain en Chine depuis novembre 2017, date à laquelle son service d’appels et de messagerie Skype avait été retiré des magasins d’applications d’Apple et de Google (filiale d’Alphabet).

Une requête effectuée sur le site Bing en Chine depuis la Chine continentale redirige l’internaute vers une page indiquant que le serveur n’est pas accessible.

Le Financial Times, citant une source, a rapporté mercredi que l’opérateur télécoms public chinois China Unicom, s’était conformé à la décision des autorités de bloquer le moteur de recherche.

L’Administration chinoise du cyberespace (CAC), chargée de la réglementation, de la censure, de la surveillance et du contrôle d’internet, n’a pas répondu aux questions qui lui ont été adressées par télécopie sur le sujet.

Avant son blocage, Bing était le seul moteur de recherche étranger d’importance encore accessible en Chine, Microsoft ayant accepté de censurer les résultats des requêtes sur des sujets sensibles, à la différence de Google.

Microsoft a également conclu un partenariat avec 21Vianet, un fournisseur chinois de services et de centres de traitement de données pour proposer ses produits Azure et Office 365 en Chine.

Le moteur de recherche de Google est bloqué en Chine depuis 2010 et le directeur général du groupe, Sundar Pichai, a déclaré en décembre que le géant d’internet n’avait “aucun projet” en vue de relancer son service dans le pays, même s’il continue d’étudier l’idée.

Le président chinois Xi Jinping a renforcé le contrôle d’internet en Chine depuis 2016, le parti communiste au pouvoir cherchant à réprimer les mouvements de dissidence dans les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, le CAC a déclaré avoir supprimé plus de sept millions d’informations en ligne et 9.382 applications mobiles.

Josh Horwitz à Shanghaï et Gaurika Juneja à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below