October 18, 2018 / 12:42 PM / a month ago

OVH muscle ses investissements pour défier Amazon dans le cloud

PARIS (Reuters) - Le français OVH prévoit de multiplier par trois ou quatre ses investissements d’ici 2026 avec l’ambition de devenir l’offre alternative européenne sur le marché à forte croissance du cloud, aujourd’hui dominé par les géants américains et asiatiques, Amazon en tête.

Le français OVH prévoit de multiplier par trois ou quatre ses investissements d'ici 2026 avec l'ambition de devenir l'offre alternative européenne sur le marché à forte croissance du cloud, aujourd'hui dominé par les géants américains et asiatiques, Amazon en tête. /Photo prise le 17 octobre 2018/REUTERS/Charles Platiau

Membre du cercle restreint des “licornes” françaises - ces jeunes pousses valorisées à plus d’un milliard d’euros - la société fondée il y a une vingtaine d’années par l’atypique Octave Klaba à Roubaix, veut changer d’échelle.

Alors que l’actuel plan d’investissement pour la période 2016-2020 a été établi à 1,5 milliard d’euros, le prochain programme à 5 ans devrait grimper pour atteindre entre 4 et 7 milliards d’euros, a déclaré à la presse le dirigeant de 43 ans dans les locaux flambant neufs du groupe aux Batignolles à Paris.

“Toutes les options seront sur la table”, a expliqué celui qui est régulièrement cité en modèle par l’entrepreneur milliardaire Xavier Niel, fondateur de l’opérateurs télécoms Iliad.

OVH pourrait étudier le potentiel d’une introduction en Bourse mais d’autres scénarios sont possibles, a ajouté le fondateur d’OVH qui exclut une seule option, celle d’une vente de l’entreprise, devenu le seul acteur européen de poids sur le marché stratégique de “l’informatique en nuage”.

OVH, dont la croissance dépasse 20%, prévoit de dégager un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros cette année et génère un Ebitda “positif”.

Présent dans 19 pays, le groupe de 2.200 salariés, qui assemble lui-même ses serveurs, possède aujourd’hui 27 datacentres et revendique de compter parmi ses clients 20 des 500 plus grands groupes mondiaux.

PARADOXE EUROPÉEN

Après avoir pris pied aux Etats-Unis, le groupe vise désormais le Brésil, l’Inde ou encore la Russie en comptant sur l’ADN européen du groupe pour faire la différence : protection des données privées, transparence et modèle ouvert permettant de changer facilement d’opérateur.

Mais la marche reste grande, quand bien même les gouvernements européens, notamment français, plaident pour faire émerger des champions nationaux.

Lorsqu’il s’agit de confier leur données clefs, les grands groupes mais aussi les institutions publiques gardent encore souvent le réflexe de faire appel aux grandes sociétés américaines.

Selon des données du cabinet d’études Canalys, Amazon via AWS reste de loin le numéro un mondial avec une part de marché de plus de 30% devant Microsoft (18%) et Google (8%).

Pour faire bouger les lignes, Octave Klaba qui a émigré de Pologne avec sa famille lorsqu’il était adolescent, a ouvert en 2016 le capital de son entreprise familiale aux fonds KKR et TowerBrook Capital Partners.

Plus récemment, il a nommé au poste de directeur général Michel Paulin, ancien d’Orange et de SFR (Altice, tout en conservant la présidence du groupe.

Octave Klaba compte mettre à profit cette prise de distance pour constituer un réseau d’entrepreneurs de la tech pour échanger, et, ensemble contribuer à accélérer l’émergence de licornes européennes.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below