May 30, 2018 / 6:06 AM / 3 months ago

Un consortium emmené par Daimler investit 175 millions de dollars dans Taxify

LONDRES (Reuters) - Taxify, une start-up estonienne de services de VTC, va défier un peu plus l’américain Uber en Europe et en Afrique après avoir levé 175 millions de dollars (151,7 millions d’euros) auprès d’un consortium dirigé par Daimler.

Taxify, une start-up estonienne de services de VTC, va défier un peu plus l'américain Uber en Europe et en Afrique après avoir levé 175 millions de dollars (151,7 millions d'euros) auprès d'un consortium dirigé par Daimler. /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins

Le constructeur automobile allemand est déjà actionnaire majoritaire ou important dans plusieurs plate-formes de taxis en ligne en Europe et au Moyen-Orient.

Taxify de son côté s’est dans un premier temps développé dans de grandes agglomérations d’Europe centrale et de l’Est avant de s’implanter dans plusieurs grandes villes d’Afrique. La jeune pousse a dit mercredi qu’elle utiliserait les fonds obtenus pour développer ses technologies et se renforcer dans ses marchés régionaux actuels. Taxify transporte 10 millions de passagers et dispose de 500.000 chauffeurs dans plus de 25 pays.

Daimler est l’actionnaire majoritaire de MyTaxi, une importante société de taxis en ligne en Allemagne, concurrente d’Uber en Grande-Bretagne, en Irlande et en Espagne. Le géant allemand de l’automobile a également investi dans des concurrents d’Uber comme Chauffeur-privé en France, et Careem, actif dans plusieurs villes du Moyen-Orient.

Daimler, le fonds de capital-risque européen Korelya Capital et le cofondateur de TransferWise Taavet Hinrikus ont participé à un tour de table où le chinois Didi Chuxing était déjà présent, assurant une levée de fonds valorisant Taxify un milliard de dollars.

Un représentant de Daimler entrera au conseil d’administration de la société.

Uber, qui s’est séparé de son cofondateur et directeur général Travis Kalanick, s’est retiré au cours de l’année écoulée de Chine, de Russie et de plusieurs pays d’Europe de l’Est même s’il reste présent sur ces marchés via des participations minoritaires dans des coentreprises, notamment avec le russe Yandex.

Le spécialiste américain du VTC reste cependant le premier groupe mondial sur le marché des taxis en ligne en dehors de la Chine.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below