27 avril 2016 / 07:22 / il y a 2 ans

Capgemini envisage de nouvelles acquisitions au 2e semestre

PARIS (Reuters) - Capgemini envisage de nouvelles acquisitions au second semestre après avoir terminé l‘intégration d‘Igate, qui accélère sa croissance en Amérique du Nord, devenu son premier marché.

Capgemini envisage de nouvelles acquisitions au second semestre après avoir terminé l'intégration d'Igate, qui accélère sa croissance en Amérique du Nord, devenu son premier marché. Le numéro un européen des services informatiques fait état mercredi d'une hausse de 17,6% de ses prises de commandes à taux de change constants au premier trimestre, à 3,128 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le numéro un européen des services informatiques fait état mercredi dans un communiqué d‘une hausse de 17,6% de ses prises de commandes à taux de change constants au premier trimestre, à 3,128 milliards d‘euros, bénéficiant notamment de grands contrats avec l‘administration fiscale britannique et une grande banque allemande.

“Le marché ne comprendrait pas qu‘on fasse des acquisitions importantes avant d‘avoir démontré dans les chiffres l‘acquisition d‘Igate. Nous pourrons devenir actifs en fin d‘année”, a déclaré son PDG Paul Hermelin lors d‘une conférence téléphonique.

“Comme il y a un dégonflement des valorisations astronomiques aux Etats-Unis, c‘est un peu plus favorable parce que les prix ont tendance à être un peu moins exorbitants. Comme tout le monde n‘a plus l‘espoir d‘être une ‘licorne’, les entreprises se vendent à des prix plus raisonnables”.

Capgemini a réalisé au premier trimestre un chiffre d‘affaires de 3,092 milliards d‘euros, en hausse de 13,9% à taux de change constants et de 2,9% à taux de change et périmètre constants, grâce à un bond des services financiers et malgré un ralentissement dans l‘énergie depuis neuf mois.

Le groupe a profité notamment d‘un bond de 40,1% de son chiffre d‘affaires en Amérique du Nord, devenu son premier marché grâce à l‘acquisition d‘Igate en juillet 2015, dont Capgemini tire des synergies plus vite que prévu.

Son ‘book-to-bill’ atteint 1,01 au premier trimestre et le groupe s‘attend à une accélération de la croissance de ses prises de commandes au deuxième trimestre.

Capgemini avait lancé en février un programme pluriannuel de rachat d‘actions de 600 millions d‘euros, dont un quart prévu en 2016. Au premier trimestre, le groupe a racheté 1,5 million d‘actions pour 115 millions d‘euros.

Pour 2016, le groupe, dont les principaux concurrents sont les américains Accenture et IBM et le français Atos, confirme viser une marge opérationnelle comprise entre 11,1% et 11,3%, une croissance de 7,5% à 9,5% de son chiffre d‘affaires à taux de change constants et un free cash flow organique supérieur à 850 millions d‘euros.

Capgemini réaffirme aussi s’attendre à un impact négatif des devises estimé à 2%, notamment du fait de l’appréciation de l’euro par rapport à la livre sterling et au real brésilien, les difficultés économiques du pays sud-américain pesant en outre toujours sur son activité.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below