17 octobre 2014 / 10:00 / il y a 3 ans

Telefonica Deutschland va supprimer 1.600 emplois d'ici 2018

FRANCFORT (Reuters) - Telefonica Deutschland a annoncé vendredi qu‘il supprimerait 18% de ses effectifs à plein temps pour parvenir à ses objectifs de réduction des coûts fixés après l‘acquisition de son concurrent E-Plus.

Telefonica Deutschland compte supprimer 1.600 emplois en Allemagne d'ici 2018 à la suite de l'achat du concurrent E-Plus. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

Confirmant une information publiée par Reuters vendredi matin, l‘opérateur télécoms allemand a déclaré qu‘il prévoyait de supprimer 1.600 emplois, sur un total de 9.100, d‘ici 2018.

Une source proche du dossier a déclaré à Reuters que le directoire de Telefonica Deutschland avait présenté le plan au conseil de surveillance vendredi à Munich.

“Les mesures prévues devraient permettre d‘atteindre les plus de cinq milliards d‘euros de synergies annoncées”, a déclaré Telefonica Deutschland, contrôlé par l‘espagnol Telefonica, dans un communiqué.

Telefonica Deutschland a racheté E-Plus, filiale allemande de KPN, pour 8,6 milliards d‘euros, créant le premier opérateur télécoms allemand pour ce qui est du nombre d‘abonnés.

Le nouveau groupe espère ainsi être mieux armé pour concurrencer Vodafone et T-Mobile de Deustche Telekom.

Pressés d‘investir davantage dans des réseaux à plus haut débit, les groupes européens de télécoms répondent qu‘une consolidation est nécessaire après cinq années de baisse de leurs chiffres d‘affaires.

Ils estiment que la fragmentation du marché européen, qui compte plus de cent opérateurs fixes et mobiles contre seulement une demi-douzaine aux Etats-Unis, conduit à une guerre des prix et à des services de moindre qualité pour les consommateurs.

La fusions entre les numéros trois et quatre des télécoms allemands a été approuvée par la Commission européenne en juillet, Telefonica Deutschland ayant promis d‘autoriser des opérateurs mobiles virtuels à accéder à son réseau.

Les associations de consommateurs doutent cependant que le passage de quatre à trois opérateurs aboutisse à une baisse des prix en Allemagne, où les tarifs sont parmi les plus élevés d‘Europe.

Vers 12h30 GMT, le titre Telefonica Deutschland avançait de 0,50% à 3,595 euros alors que l‘indice regroupant les valeurs télécoms européennes prenait 1,43%.

Peter Maushagen et Maria Sheahan, Mathilde Gardin et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below