for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Intel cède ses puces mémoire NAND à SK Hynix pour 9 milliards de dollars

Intel a accepté de céder sa division de puces mémoire NAND à SK Hynix pour neuf milliards de dollars (7,6 milliards d'euros) dans le cadre d'une opération entièrement en numéraire qui fera du groupe sud-coréen le numéro deux mondial du segment. /Photo d'archives/REUTERS/Amir Cohen

SEOUL/SAN FRANCISCO (Reuters) - Intel a accepté de céder sa division de puces mémoire NAND à SK Hynix pour neuf milliards de dollars (7,6 milliards d’euros) dans le cadre d’une opération entièrement en numéraire qui fera du groupe sud-coréen le numéro deux mondial du segment.

Cette transaction entre dans le cadre des efforts d’Intel pour vendre ses actifs non-stratégiques, le géant américain des puces pouvant désormais se concentrer sur son activité de puces mémoire Optane, moins volatile et plus lucrative que les puces NAND.

Il s’agit de la plus grosse acquisition à ce jour pour SK Hynix, qui avait déjà investi 3,7 milliards de dollars dans son rival japonais Kioxia en 2017. Le sud-coréen cherche à renforcer sa taille dans les puces NAND - utilisées pour stocker des données dans les smartphones et les serveurs - afin de mieux pouvoir peser sur les prix.

L’accord avec Intel aidera SK Hynix à dépasser Kioxia sur le marché des mémoires NAND et à réduire l’écart avec le leader mondial Samsung Electronics.

A la Bourse de Séoul, l’action SK Hynix a d’abord bondi à l’annonce de l’opération avant que des craintes concernant le prix payé, jugé trop élevé, ne la fassent chuter de 2%.

Intel va céder à SK Hynix, qui fait partie du conglomérat SK Group, toutes ses activités de puces NAND, y compris celles dans les domaines des disques durs, des composants et des plaquettes, ainsi que son usine à Dalian, en Chine.

Le groupe américain conservera sa technologie plus avancée de mémoires Optane, développée en partenariat avec Micron Technology.

La division d’Intel qui regroupe ses activités NAND et Optane a enregistré une quatrième perte annuelle consécutive en 2019 mais elle est devenue bénéficiaire au cours du premier semestre 2020. SK Hynix a également accusé des pertes dans ses activités NAND.

Selon les analystes, les tensions entre Washington et Pékin ont pu influencer la décision d’Intel de vendre son usine de puces mémoire NAND en Chine. L’opération intervient quelques semaines seulement après la décision de Kioxia d’annuler son introduction en Bourse en raison des incertitudes créées par les tensions sino-américaines sur le marché des puces.

Hyunjoo Jin à Séoul, Stephen Nellis à San Francisco, avec la contribution de Krystal Hu à New York, Ayanti Bera à Bangalore et Joyce Lee à Séoul; Blandine Hénault pour la version française

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up