for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Technologie

La justice US suspend le contrat JEDI entre le Pentagone et Microsoft

La justice américaine a accepté jeudi une requête d'Amazon visant à interdire provisoirement au département américain de la Défense d'exécuter le contrat conclu avec Microsoft, pour un montant pouvant atteindre 10 milliards de dollars (9,22 milliards d'euros), sur la fourniture de services d'informatique dématérialisée. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

WASHINGTON (Reuters) - La justice américaine a accepté jeudi une requête d’Amazon visant à interdire provisoirement au département américain de la Défense d’exécuter le contrat conclu avec Microsoft, pour un montant pouvant atteindre 10 milliards de dollars (9,22 milliards d’euros), sur la fourniture de services d’informatique dématérialisée.

La juge Patricia E. Campbell-Smith a rendu sa décision publique mais ses attendus sont restés confidentiels.

Elle a aussi ordonné à Amazon de déposer 42 millions de dollars au cas où son injonction ait été rendue de manière erronée.

Selon Amazon Web Services, ce contrat de 10 milliards de dollars, baptisé JEDI, a été octroyé à Microsoft après des pressions exercées par Donald Trump pour nuire au groupe de Jeff Bezos, auquel le président américain reproche une attitude hostile.

Cette division d’Amazon a annoncé lundi vouloir faire témoigner Donald Trump et son secrétaire à la Défense, Mark Esper, dans la procédure engagée pour faire annuler ce contrat conclu avec Microsoft.

David Shepardson et Nandita Bose; version française Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up