December 19, 2018 / 3:55 PM / 10 months ago

Interpellé par ses clients, Free lance une box alternative

PARIS (Reuters) - L’opérateur Free a dévoilé mercredi une version alternative de sa nouvelle box internet, dépouillée de l’enceinte Devialet et du tarif élevé qui lui était associé, après avoir été interpellé par une partie de sa clientèle.

L'opérateur Free a dévoilé mercredi une version alternative de sa nouvelle box internet, dépouillée de l'enceinte Devialet et du tarif élevé qui lui était associé, après avoir été interpellé par une partie de sa clientèle. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Pas de conférence de presse ni de communiqué : c’est par un tweet que la filiale d’Iliad a dévoilé la petite soeur de sa box Delta.

La “Delta S”, toujours conçue par Jasper Morrison et dotée des mêmes caractéristiques techniques, n’embarque pas le “Player” haut-de-gamme du spécialiste français du son Devialet.

L’opérateur fondé et contrôlé par Xavier Niel ajuste ainsi le tir pour la deuxième fois en autant de semaines depuis le lancement en grande pompes de la Freebox Delta au début du mois.

L’opérateur avait alors fait le pari déliofrtpbéré du luxe avec un appareil tout-en-un, à la fois enceinte connectée, assistant vocal avec l’Alexa d’Amazon mais aussi assistant domotique et sécurité depuis l’ouverture des volets jusqu’à l’alarme intrusion.

Son prix élevé - environ 60 euros par mois pendant les premières années - a toutefois fait grincer des dents des adeptes de la marque, qui ont aussi été freinés par les modalités de l’offre donnant accès à l’appareil.

L’achat de l’équipement Devialet de 480 euros - selon différentes modalités de paiement - était incontournable même en cas de résiliation de l’offre, ce que déploraient des consommateurs déjà équipés d’enceintes connectées par exemple ou à la recherche d’un équipement moins complet mais davantage accessible.

La nouvelle offre sera commercialisée 39,99 euros par mois sans période d’engagement.

Elle porte à trois le nombre des nouvelles offres fixes commercialisées par l’opérateur qui avait jusque-là fait de la simplicité sa marque de fabrique.

Free avait déjà ajusté son offre la semaine dernière en supprimant les frais de mise en service, une mesure toutefois compensée pour partie par le passage au payant de certains services complémentaires initialement inclus gratuitement.

Mardi, l’association de protection des consommateurs UFC Que Choisir a demandé à l’opérateur d’éclaircir certaines modalités de son offre, estimant qu’elles risquaient d’induire en erreur des consommateurs.

Le lancement de l’appareil doit permettre de redonner un coup de fouet aux ventes de l’opérateur qui a perdu des abonnés fixes et mobiles en France au cours des deux derniers trimestres sous le coup d’une intensité concurrentielle sans précédent.

Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below