December 19, 2018 / 9:55 AM / 8 months ago

Facebook de nouveau mis en cause pour le partage de ses données

Facebook a assuré mercredi n'avoir transmis à de grandes entreprises les données de ses utilisateurs qu'avec l'accord de ces derniers, en réponse à un article du New York Times selon lequel le réseau social a accordé à des sociétés comme Microsoft, Netflix, Spotify ou Amazon un accès privilégié aux messages privés ou aux contacts de ses abonnés. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Roberts

BANGALORE (Reuters) - Facebook a assuré mercredi n’avoir transmis à de grandes entreprises les données de ses utilisateurs qu’avec l’accord de ces derniers, en réponse à un article du New York Times selon lequel le réseau social a accordé à des sociétés comme Microsoft, Netflix, Spotify ou Amazon un accès privilégié aux messages privés ou aux contacts de ses abonnés.

“Aucun de ces partenariats ou fonctionnalités n’a donné à ces entreprises accès à des informations sans la permission des utilisateurs, ni enfreint notre accord de 2012 avec la FTC (Federal Trade Commission, autorité américaine de la concurrence)”, a déclaré Konstantinos Papamiltiadis, directeur des plates-formes et programmes de développement de Facebook, dans un post de blog.

Selon le New York Times, qui a pu se procurer des centaines de documents internes au groupe remontant à 2017, Facebook a transmis à Bing, le moteur de recherche de Microsoft, les noms de pratiquement tous les “amis” de ses abonnés sans leur consentement.

Facebook a également donné à des sociétés comme Netflix ou Spotify la possibilité de lire les messages privés de ses utilisateurs et permis à Amazon d’obtenir les noms et informations de contact de ces mêmes utilisateurs, ajoute le New York Times.

Facebook dit avoir transmis ces données pour aider ses abonnés à avoir accès à des outils ou des plates-formes développés par d’autres sociétés, appelées “partenaires d’intégration”, comme Apple, Amazon, Blackberry ou Yahoo.

Facebook a reconnu que ces “partenaires” avaient eu accès à des messages privés. Il affirme cependant que ses utilisateurs avaient “dû au préalable explicitement donner leur accord sur Facebook”.

Le réseau social a ajouté avoir mis fin à la plupart de ces partenariats ces derniers mois, à l’exception de ceux conclus avec Apple et Amazon.

Philip George; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below