June 29, 2018 / 11:59 AM / in 6 months

L'intelligence artificielle au soutien des astronautes

CAP CANAVERAL (Reuters) - Un robot conçu pour assister les astronautes dans leurs tâches quotidiennes devait décoller ce vendredi depuis la Floride pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).

Bret Greenstein d'IBM avec CIMON. Un robot, prenommé CIMON, conçu pour assister les astronautes dans leurs tâches quotidiennes devait décoller ce vendredi depuis la Floride pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). /Photo prise le 28 juin 2018/REUTERS/Joey Roulette

Prénommé CIMON, il a la taille d’un ballon de basket et communique en anglais. C’est la première fois qu’un assistant doté d’une intelligence artificielle est envoyé dans l’espace. Son retour sur Terre est prévu le 13 décembre.

À la manière de TARS, le robot qui accompagne Matthew McConaughey dans le long métrage “Interstellar”, CIMON aidera l’astronaute allemand Alexander Gerst à effectuer des expériences scientifiques.

“CIMON doit nous aider à rendre les astronautes plus efficaces”, a déclaré à Reuters Matthias Biniok, un ingénieur d’IBM qui a contribué à la conception de l’intelligence artificielle du robot.

L’assistant futuriste doit permettre aux astronautes de se passer de leurs ordinateurs portables lorsqu’ils réalisent des expériences scientifiques, ce qui simplifierait ces expériences et représenterait un gain de temps non négligeable.

“Nous avons pour mission de libérer du temps pour les astronautes. C’est la ressource la plus précieuse à bord de l’ISS”, a déclaré Matthias Biniok.

Une fois sur la station, CIMON sera mis à l’épreuve lors d’une série d’expériences. Il devra notamment aider Alexander Gerst à résoudre un Rubik’s cube.

Pour Philipp Schulien, un ingénieur d’Airbus, la société qui a conçu le corps de CIMON, l’exploration de la planète Mars ne pourra se faire sans de tels robots.

Lors des longues missions, l’isolement peut amener l’équipage à prendre des décisions irrationnelles, a-t-il déclaré.

“Les groupes isolés ont tendance à arrêter de communiquer avec le personnel au sol”, a ajouté Schulien, précisant qu’un robot comme CIMON pourrait aider l’équipage à se sentir moins seul dans l’espace.

Joey Roulette, Samuel Kahn pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below