June 25, 2018 / 12:27 PM / 5 months ago

Xerox veut réduire sa dépendance à l'égard de Fujifilm

(Reuters) - Xerox a annoncé lundi qu’il pourrait ne pas renouveler son partenariat technologique avec Fuji Xerox, la coentreprise formée avec Fujifilm Holdings, et qu’il commencerait à s’approvisionner auprès de nouveaux fournisseurs afin de réduire sa dépendance vis-à-vis du groupe japonais.

Xerox a annoncé lundi qu'il pourrait ne pas renouveler son partenariat technologique avec Fuji Xerox, la coentreprise formée avec Fujifilm Holdings, et qu'il commencerait à s'approvisionner auprès de nouveaux fournisseurs afin de réduire sa dépendance vis-à-vis du groupe japonais. /Photo prise le 31 janvier 2018/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Fujifilm Holdings a ouvert la semaine dernière une action en justice contre le fabricant américain de photocopieurs et d’imprimantes, lui réclamant plus d’un milliard de dollars de dommages et intérêts après l’échec de leur projet de fusion de 6,1 milliards de dollars (5,3 milliards d’euros).

Selon le texte de la plainte déposée auprès d’un tribunal de Manhattan, le groupe japonais accuse son partenaire américain d’avoir cédé à la pression des investisseurs activistes Carl Icahn et Darwin Deason, qui faisaient campagne contre la fusion en estimant que les termes de la transaction sous-valorisaient Xerox.

“Les actions de Fujifilm nous ont contraints à avancer sur plusieurs fronts pour protéger notre chaîne logistique”, déclare Xerox dans un communiqué.

Fuji Xerox, coentreprise détenue à 75% par Fujifilm, gère ses propres contrats de service en Asie et gère ceux de Xerox en Europe et aux Etats-Unis. Cette filiale, créée en 1962 et restructurée en 2001 sous sa forme actuelle, est également désormais en charge de la production des photocopieurs professionnels de Xerox.

L’accord de partenariat régional expirera en mars 2021.

“Nous montrerons de manière précise à nos actionnaires l’énorme avantage que cela constitue pour Xerox de vendre directement de ses produits sur le marché en pleine croissance de l’Asie-Pacifique grâce à l’exploitation unique et exclusive de sa précieuse marque, ainsi qu’une chaîne logistique plus efficace et mieux gérée que ce qui prévaut aujourd’hui avec Fuji Xerox”, a déclaré le groupe américain.

Xerox avait fait savoir en février que l’abandon de la coentreprise l’obligerait à rebâtir complètement sa chaîne logistique, ce qui serait extrêmement onéreux et prendrait des années.

Fujifilm n’a pas pu être contacté dans l’immédiat pour un commentaire.

Le directeur général de Fujifilm, Shigetaka Komori, avait noté ce mois-ci que Xerox dépendait de Fuji Xerox pour produire la quasi-totalité de ses copieurs et que, contrairement au groupe américain, la société pouvait se développer seule.

L’action Xerox est attendue en légère baisse à 26,30 dollars à l’ouverture de Wall Street.

Supantha Mukherjee à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below