June 21, 2018 / 8:53 PM / 3 months ago

Intel: Démission du DG après une liaison au sein du groupe

(Reuters) - Brian Krzanich, le directeur général d’Intel , a démissionné jeudi à la suite d’une enquête interne qui a révélé qu’il avait eu par le passé une liaison avec une personne salariée du groupe de semi-conducteurs.

Intel a annoncé jeudi la démission de son directeur général Brian Krzanich (photo), avec effet immédiat, à la suite d'une enquête ayant révélé qu'il avait eu par le passé une liaison avec une personne salariée d'Intel, en infraction vis-à-vis de la politique intérieure du groupe. /Photo prise le 8 janvier 2018/REUTERS/Rick Wilking

Le patron du numéro un américain du secteur est la dernière en date des grandes figures des mondes des affaires et de la politique à perdre son poste ou à démissionner en raison de relation extra-professionnelles jugées inappropriées.

“Une enquête en interne et externe en cours a confirmé une violation de la politique de ‘non-fraternisation’ d’Intel, qui s’applique à tous les dirigeants”, a déclaré Intel.

Le conseil d’administration a nommé le directeur financier Robert Swan pour assurer l’intérim à la direction générale. Robert Swan est directeur financier depuis octobre 2016. Il avait auparavant été pendant neuf ans directeur financier du groupe de commerce en ligne eBay.

Intel a précisé que le conseil d’administration cherchait déjà un remplaçant permanent en interne et en externe et qu’il engagerait un chasseur de têtes pour l’assister.

Intel n’a pas donné d’autres éléments concernant son enquête. L’action perdait 1,3% vers 14h15 GMT.

Brian Krzanich, 58 ans, occupait le poste de directeur général depuis mai 2013. Il était chargé de recentrer le groupe sur les centres de données et le cours de l’action Intel a plus que doublé durant son mandat.

Il a récemment été salué pour avoir limité les dégâts causés par la découverte d’une faille de sécurité des processeurs Intel susceptible de permettre à des hackers d’accéder par effraction aux données des ordinateurs qui en étaient équipés. Il a toutefois été critiqué pour avoir vendu des actions Intel peu avant que le problème ne soit révélé aux investisseurs.

“Il n’y a pas eu de nouveaux paiements liés à son départ”, a dit jeudi à Reuters une source proche d’Intel.

Dans le communiqué annonçant le départ de Brian Krzanich, Intel précise prévoir pour le deuxième trimestre un chiffre d’affaires et un bénéfice supérieurs à ses estimations initiales.

Son chiffre d’affaires trimestriel devrait atteindre environ 16,9 milliards de dollars (14,6 milliards d’euros) et son bénéfice par action (BPA) ajusté est désormais prévu à 99 cents.

Les analystes financiers attendent en moyenne un chiffre d’affaires de 16,29 milliards et un bénéfice par action ajusté de 85 cents selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Munsif Vengattil à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below