March 24, 2018 / 12:30 PM / 8 months ago

Longue perquisition au siège de Cambridge Analytica à Londres

Des enquêteurs britanniques ont fouillé pendant plusieurs heures et jusque tard dans la nuit de vendredi à samedi les locaux à Londres de Cambridge Analytica, un cabinet d'analyses de données au coeur de la tempête dans laquelle est plongé Facebook. /Photo prise le 23 mars 2018/REUTERS/Henry Nicholls

LONDRES (Reuters) - Des enquêteurs britanniques ont fouillé pendant plusieurs heures et jusque tard dans la nuit de vendredi à samedi les locaux à Londres de Cambridge Analytica, un cabinet d’analyses de données au coeur de la tempête dans laquelle est plongé Facebook.

Cambridge Analytica est soupçonné d’avoir récolté de manière indue les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs de Facebook pour diffuser des messages favorables à Donald Trump durant la campagne présidentielle aux Etats-Unis en 2016.

Une vingtaine d’enquêteurs vêtus des vestes noires de l’Information Commissioner’s Office (ICO), l’organe britannique de protection des données personnelles, se sont rendus dans les locaux de Cambridge Analytica dans le centre de Londres après avoir obtenu un mandat de la part d’un juge de la Haute Cour.

Ils ont achevé leur perquisition vers 04h00 du matin. “Nous allons maintenant devoir étudier les documents afin de décider de la marche à suivre et d’arriver à d’éventuelles conclusions”, a dit un porte-parole de l’ICO dans un communiqué.

La Grande-Bretagne cherche à déterminer si Facebook, plus grand réseau social sur internet au monde, a suffisamment protégé les données de ses utilisateurs.

Des parlementaires américains ont demandé vendredi à Mark Zuckerberg, fondateur et patron de Facebook, de s’expliquer devant le Congrès des Etats-Unis pour dire comment ces données ont pu tomber entre les mains de Cambridge Analytica.

Ces pressions politiques sur Facebook s’ajoutent à celles des investisseurs et des publicitaires, qui réclament des comptes au réseau social depuis que le scandale a éclaté le week-end dernier. L’action Facebook a plongé de près de 14% cette semaine à Wall Street.

Paul Sandle et Eric Auchard, Bertrand Boucey et Gilles Trequesser pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below