January 4, 2018 / 11:37 AM / 9 months ago

Continental et Bosch vont prendre chacun 5% de HERE

BERLIN (Reuters) - Continental et Bosch vont prendre chacun une participation de 5% dans le spécialiste de la cartographie numérique HERE afin d’étendre leur expertise dans les technologies d’aide à la conduite et de base de données.

Continental et Bosch vont prendre chacun une participation de 5% dans le spécialiste de la cartographie numérique HERE afin d'étendre leur expertise dans les technologies d'aide à la conduite et de base de données. /Photo prise le 2 mars 2017/REUTERS/Fabian Bimmer

Les deux équipementiers automobiles allemands n’ont pas communiqué le montant de l’investissement.

BMW, Daimler et Volkswagen ont racheté HERE en 2015 à Nokia, l’équipementier finlandais des réseaux télécoms, pour 2,8 milliards d’euros afin de se renforcer dans les technologies des véhicules autonomes.

Les trois constructeurs automobiles allemands consacrent des milliards d’euros au développement de voitures électriques et de services de mobilité, le durcissement des règles sur les émissions polluantes et les fonctions de connectivité étant en passe de transformer le secteur.

Continental a annoncé jeudi qu’il signerait un accord de collaboration avec le spécialiste de la cartographie numérique en haute définition pour ouvrir la voie à des technologies fournissant des données pour le transport efficace des personnes et des marchandises.

Continental, basé à Hanovre, fabrique également des systèmes d’injection de carburant et des pneus de véhicules. Les logiciels et les produits électroniques sont les principaux moteurs de sa croissance et le groupe prévoit de porter son chiffre d’affaires global à 50 milliards d’euros d’ici 2020 contre 40,5 milliards en 2016.

Bosch cherche à se diversifier au-delà de l’automobile, ce qui pourrait lui permettre de réduire son exposition au marché des voitures autonomes lorsque celles-ci arriveront sur le marché de masse.

“Bosch c’est plus que des voitures”, a déclaré le président du directoire Volkmar Denner, cité dans un communiqué.

Selon lui, la société voit des synergies dans la domotique et les services destinés aux villes dites “intelligentes”, notamment en termes de recherche d’efficacité et de gestion de trafic routier.

Le fabricant américain de puces Intel détient également une participation de 15% dans HERE.

Un groupe d’investisseurs mené par la société de cartographie chinoise Navinfo et le géant chinois de l’internet Tencent ont renoncé en septembre à leur projet de prendre 10% dans la société, faute d’avoir obtenu le feu vert des autorités américaines.

Andreas Cremer; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below