15 juillet 2017 / 10:13 / il y a 4 mois

La justice US ne tranche pas entre Western Digital et Toshiba

(Reuters) - Un juge américain a reporté vendredi sa décision concernant le recours déposé par Western Digital pour empêcher Toshiba de vendre sa division de puces mémoires sans son consentement.

Un juge américain a reporté vendredi sa décision concernant le recours déposé par Western Digital pour empêcher Toshiba de vendre sa division de puces mémoires sans son consentement. /Photo prise le 24 janvier 2017/REUTERS/Mike Blake

Le groupe japonais, dont la principale usine de puces mémoires au Japon est exploitée conjointement avec Western Digital, cherche à vendre cette activité pour couvrir les pertes de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse. Il espère en retirer au moins 2.000 milliards de yens (15,5 milliards d‘euros).

Toshiba a désigné en juin un acquéreur privilégié, un consortium mené par un fonds adossé à l‘Etat japonais et par le fonds d‘investissement américain Bain Capital.

Il continue néanmoins de discuter avec d‘autres interlocuteurs. Western Digital lui a soumis une offre.

Le juge américain Harold Kahn a écouté les arguments des deux parties mais il n‘a pas rendu de décision. Une nouvelle audience a été fixée au 28 juillet.

Stephen Nellis; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below