11 juin 2015 / 15:29 / il y a 2 ans

Rupert Murdoch laisserait les rênes de la Fox à son fils James

NEW YORK (Reuters) - Le magnat des médias Rupert Murdoch, 84 ans, va laisser son poste de directeur général de la Twenty-First Century Fox à son fils James, a déclaré jeudi une source proche de la situation en confirmant une information de la chaîne CNBC.

Rupert Murdoch, 84 ans (à droite), directeur général de la Twenty-First Century Fox, s'apprêterait à démissionner et à désigner son fils James (à gauche) pour lui succéder, /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris

James Murdoch, âgé de 42 ans, assurera la direction opérationnelle du groupe en partenariat avec son frère Lachlan, 43 ans, qui aura un titre de co-président exécutif.

L‘autre co-président exécutif sera Rupert Murdoch lui-même, qui gardera ainsi un pied dans le groupe qu‘il a bâti.

C‘est la première fois que des membres de la famille Murdoch occuperont les trois principaux postes de la Fox, maison mère de la chaîne d‘information Fox News et des studios qui ont produit “X-Men” et une multitude de séries.

Le directeur d‘exploitation Chase Carey, très apprécié de Wall Street, conservera un rôle consultatif au sein de l‘entreprise, a dit la source.

Fox a fait savoir sans autre indication que la succession de Rupert Murdoch serait à l‘ordre du jour du prochain conseil d‘administration, mais il n‘en a pas précisé la date.

Selon des données datant d‘avril, les Murdoch détiennent 39% des droits de vote de Fox et de News Corp, le groupe de presse scindé de Fox en 2013 et qui possède notamment le Wall Street Journal et la maison d‘édition HarperCollins.

BÂTISSEUR D‘EMPIRE

Etudiant à Harvard, James Murdoch a abandonné rapidement ses études pour devenir dessinateur. Il a fondé le label de hip hop Rawkus Records, racheté ensuite par News Corp.

Il a rejoint News Corp en 1996 à l‘âge de 23 ans avant d‘être très vite nommé à la tête de ses activités asiatiques. Quatre ans plus tard, il était désigné directeur général du groupe de télévision britannique BSkyB, désormais appelé Sky, détenu à 39% par la Fox.

Le jeune Murdoch a su séduire les investisseurs par sa curiosité et son goût pour la prise de risques, d‘autant qu‘il semble attacher moins d‘importance à certaines parties du groupe que son père, plus sentimental.

“Nous avons toujours considéré Rupert comme un bâtisseur d‘empire plus occupé à accumuler des actifs qu‘à soigner ses actionnaires, comme on a pu le voir encore récemment avec la tentative avortée de prise de contrôle de Time Warner”, écrivent les analystes de Cowen & Co dans une note.

Time Warner a repoussé l‘an dernier les avances de Fox, qui était prêt à mettre l‘équivalent 80 milliards de dollars sur la table mais proposait à sa cible des actions sans droit de vote.

L‘action Fox, en repli de 0,2% en fin de séance à la Bourse de New York, n‘a guère réagi aux informations sur le remaniement à la tête du groupe.

“Le plus important dans l‘immédiat est que Chase Carey ne parte pas”, note Laura Martin, analyste chez Needham & Co. “Chase Carey est un peu l‘interface de l‘entreprise avec Wall Street et s‘il devait partir dans un avenir proche, cela aurait un impact négatif sur le titre.”

Nicolas Delame et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below