6 août 2014 / 05:38 / il y a 3 ans

Fox renonce à racheter Time Warner

(Reuters) - Twenty-First Century Fox a annoncé mardi qu‘il renonçait à son projet de racheter Time Warner pour 80 milliards de dollars (60 milliards d‘euros) et donc de créer l‘un des plus gros conglomérats des médias de la planète.

Twenty-First Century Fox renonce à son projet de racheter Time Warner. /Photo prise le 16 juillet 2014/REUTERS/Adrees Latif

“Notre proposition était vraiment attrayante d‘un point de vue stratégique et reposait sur un raisonnement financier pertinent et notre démarche a toujours été amicale. Néanmoins, la direction et le conseil d‘administration de Time Warner ont refusé d‘engager avec nous l‘examen d‘une offre qui était très avantageuse”, a déclaré le PDG de Fox Rupert Murdoch dans un communiqué publié après la clôture de Wall Street.

Murdoch, qui n‘a pas pour habitude de renoncer à une proie, a également évoqué l‘action Fox, en baisse de 11% depuis que l‘offre a été dévoilée le 16 juillet, jugeant qu‘elle était devenue sous-évaluée et qu‘ainsi l‘opération était devenue “sans objet pour les actionnaires de Fox”.

Time Warner, qui avait résisté bec et ongles aux avances de Murdoch, a publié un communiqué dans lequel il insiste sur son engagement à mettre en valeur les potentialités sur le long terme. “Nous nous félicitons de continuer à offrir à tous nos actionnaires des rendements appréciables et durables”, est-il écrit dans le communiqué.

Twenty-First a ajouté que son conseil d‘administration avait autorisé un programme de rachat de titres de six milliards de dollars à boucler dans les 12 mois qui viennent.

“Ce retour de capital important souligne l‘engagement de la société à restituer du capital de manière disciplinée et de la valeur aux actionnaires de façon judicieuse”, a ajouté Murdoch, faisant référence au plan de rachat de titres.

L‘action Time Warner était en baisse de 10,7% après la clôture de Wall Street, tandis que l‘action 21st Century Fox était en hausse de 10,4%.

Fox et Time Warner doivent publier leurs comptes mercredi et investisseurs et analystes ne manqueront pas de les interroger sur leurs futures stratégies.

La nouvelle entité qui aurait été issue de la fusion aurait compté dans ses actifs deux grands studios de cinéma, des réseaux câblés tels que Fox News et TNT, des chaînes de sport et la chaîne payante HBO.

Elle aurait été en meilleure position de négocier face aux distributeurs de contenus qui ont connu leur propre phase de consolidation.

Avec Lehar Maan, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below