7 avril 2014 / 10:05 / il y a 4 ans

Steria et Sopra étudient un rapprochement "entre égaux"

PARIS (Reuters) - Les groupes français de services informatiques Steria et Sopra étudient le projet d‘un rapprochement “entre égaux”, a déclaré lundi une source proche du dossier.

Les groupes français de services informatiques Steria et Sopra étudient la possibilité d'un rapprochement "entre égaux", a déclaré lundi une source proche du dossier,. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

Les conseils d‘administrations des deux sociétés doivent encore se prononcer sur une telle opération et devraient se réunir dans le courant de la journée, a ajouté cette source, confirmant des informations de l‘AFP.

“Il y a des discussions très avancées sur un rapprochement amical, entre égaux, entre les deux sociétés”, a-t-elle dit, sans donner d‘indications sur la structure de l‘opération envisagée.

“Nous sommes sur un projet qui résulte de six mois d‘études et de travaux communs entre les deux sociétés (...) et qui a un sens important en termes de complémentarité d‘offres et de géographies.”

Steria et Sopra n‘ont pas souhaité commenter ces informations.

Les actions des deux groupes ont été suspendues lundi matin à la Bourse de Paris à leur demande dans l‘attente d‘un communiqué, a indiqué Euronext.

Selon la source proche du dossier, une annonce pourrait avoir lieu en fin de journée, avec pour objectif de relancer la cotation de deux titres mardi matin.

Un rapprochement entre égaux entre les deux groupes donnerait naissance à un ensemble dont les ventes atteindraient 3,1 milliards d‘euros sur la base des chiffres publiés au titre de 2013 (1,8 milliard pour Steria et 1,3 milliard pour Sopra).

Si Steria a enregistré un chiffre d‘affaires plus important que celui de son rival l‘an dernier, son résultat net part du groupe a subi des éléments exceptionnels et plongé de 75% à 8,9 millions d‘euros, à comparer avec une hausse de 28,4% à 71,4 millions pour Sopra.

En termes de capitalisation boursière, Sopra est en outre quasiment deux fois plus gros que Steria (1 milliard d‘euros contre 522 millions).

Steria comptait 20.293 salariés à fin 2013, contre 16.290 pour Sopra.

Benjamin Mallet et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below