29 mai 2008 / 05:23 / il y a 9 ans

Les socialistes pourraient quitter la commission Copé sur la TV

PARIS (Reuters) - Les parlementaires socialistes qui participent à la commission Copé, qui doit faire des propositions pour la réforme de la télévision publique après la suppression de la publicité, pourraient annoncer leur départ de cette commission le 4 juin à l‘issue de la prochaine réunion plénière, indique mercredi le député PS Michel Françaix.

<p>Les parlementaires socialistes qui participent &agrave; la commission Cop&eacute;, qui doit faire des propositions pour la r&eacute;forme de la t&eacute;l&eacute;vision publique apr&egrave;s la suppression de la publicit&eacute;, pourraient annoncer leur d&eacute;part de cette commission le 4 juin &agrave; l'issue de la prochaine r&eacute;union pl&eacute;ni&egrave;re, indique le d&eacute;put&eacute; PS Michel Fran&ccedil;aix. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>

Il a dit dans un communiqué souhaiter “voir si, après l‘annonce de Nicolas Sarkozy hier, Jean-François Copé sera capable de donner des garanties financières”, précisant “en doute(r) fortement”.

“Dans le cas contraire, si l‘objectif de pérennité du service public devient un leurre, (Michel Françaix) prendra ses responsabilités”, ajoute le communiqué.

Les trois députés socialistes Patrick Bloche, Didier Mathus et Michel Françaix entendent protester contre les déclarations de mardi de Nicolas Sarkozy, qui a exclu toute augmentation de la redevance pour compenser l‘arrêt de la publicité sur la télévision publique.

“Il y a 99% de chances qu‘ils s‘en aillent”, a-t-on déclaré à Reuters dans leur entourage.

“Lors de la réunion de groupe de ce matin, l‘ambiance était plutôt à un départ immédiat mais Michel Françaix a convaincu les autres participants d‘attendre quelques jours pour se laisser le temps de discuter avec les professionnels du secteur et avec les personnels de France Télévisions”, a-t-on précisé.

Contacté par Reuters, l‘entourage de Jean-François Copé a dit ne pas croire à un tel départ.

“Nous allons tout faire pour qu‘ils restent. D‘après Jean-François Copé, les députés PS ne partiront pas”, a déclaré un proche du président du groupe UMP à l‘Assemblée.

La commission pour une nouvelle télévision publique présidée par Jean-François Copé a indiqué la semaine dernière envisager trois scénarios pour compenser le manque à gagner publicitaire pour France Télévisions.

Ces trois scénarios comportent des mesures telles qu‘une taxe sur le chiffre d‘affaires des opérateurs de télécommunications et des fournisseurs d‘accès à internet, une taxe sur les revenus publicitaires des chaînes privées ou une indexation de la redevance sur l‘inflation.

Après avoir discuté du financement de France Télévisions le 21 mai, la commission Copé doit aborder le 4 juin la question des contenus et de l‘identité des chaînes.

Elle doit remettre son rapport final à Nicolas Sarkozy le 25 juin.

Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below