6 juin 2008 / 06:20 / il y a 9 ans

Les mini-PC portables à l'assaut d'un nouveau marché

par Sheena Lee

<p>Cr&eacute;&eacute;s par Asustek avec son fameux EeePC, les mini-ordinateurs portables, vendus environ 25% le prix d'un PC portable classique, s&eacute;duisent de plus en plus les &eacute;tudiants et les femmes qui ne voient pas l'int&eacute;r&ecirc;t de d&eacute;penser quelque 1.500 dollars pour r&eacute;aliser des t&acirc;ches courantes. Mais les analystes restent partag&eacute;s sur le v&eacute;ritable potentiel de ce march&eacute;. /Photo prise le 4 juin 2008/REUTERS/Nicky Loh</p>

TAIPEH (Reuters) - Créés par Asustek avec son fameux EeePC, les mini-ordinateurs portables, vendus environ 25% le prix d‘un PC portable classique, séduisent de plus en plus les étudiants et les femmes qui ne voient pas l‘intérêt de dépenser quelque 1.500 dollars pour réaliser des tâches courantes.

Mais les analystes restent partagés sur le véritable potentiel de ce marché.

Lors du Computex, le deuxième salon mondial de l‘informatique et de l’électronique, des fabricants d‘ordinateurs comme Acer et Asustek Computer ont présenté des ordinateurs portables à bas coûts de moins d‘un kilo, baptisés “netbooks”, avec la perspective d‘ouvrir un nouveau marché.

Selon les analystes, les géants de la micro-informatique comme Hewlett-Packard et Dell devraient suivre le mouvement et présenter eux aussi des ordinateurs ultra portables au cours du second trimestre.

“Vous pouvez facilement doubler la taille du marché des ordinateurs portable avec cet appareil”, a déclaré à Reuters le président d‘Acer, Gianfranco Lanci.

Certains analystes estiment que ces ordinateurs à bas coûts, équipés d’écrans de sept à dix pouces, pourraient à terme remplacer les ordinateurs portables ordinaires mais ils reconnaissent aussi que ces nouveaux appareils ont ouvert le marché à de nouveaux acheteurs.

DIVERGENCE DES ANALYSTES

“Il y a maintenant une énorme population sur les marchés émergents qui peut s‘offrir ces ordinateurs portables. Ils pourraient cannibaliser une partie du marché actuel des ordinateurs portables mais également élargir le marché très, très rapidement”, a déclaré Alvin Kwock, analyste chez JP Morgan.

Il a ajouté que les ventes mondiales de netbooks devraient atteindre 10 à 15 millions d‘exemplaires cette année, pour des prix de vente évoluant entre 300 et 500 dollars.

Mais d‘autres analystes sont moins optimistes.

“Nous pensons que cela est simplement irréaliste. Le fait de cibler les marchés émergents avec ces produits est une erreur, puisque la plupart des gens n‘auront pas les moyens de l‘acheter, et ceux qui le pourront préféreront acquérir un ordinateur portable traditionnel”, a estimé Bob O‘Donnell, vice-président chargé de la clientèle et des écrans chez IDC.

Le président d‘Acer a quant à lui déclaré à Reuters qu‘il tablait sur 40 à 45 millions d‘ordinateurs portables à bas prix vendus en 2009, tandis que le géant des semi-conducteurs Intel a déclaré qu‘il ne serait pas surpris que les ventes sur ce segment atteignent 50 millions d‘unités en 2011.

L‘objectif d‘Asustek Computer est de vendre cinq millions d‘Eee PC cette année et dix millions l‘année prochaine. Acer prévoit de vendre entre 15 et 20 millions d‘ordinateurs portables Aspire One l‘année prochaine.

Le cabinet IDC estime que la croissance du marché des ordinateurs portables traditionnels reste forte et selon ses prévisions, “seulement” 3,5 millions de portables à bas coûts seront vendus cette année et 9 millions en 2012.

“Nous sommes très prudents sur ce marché. Il me semble que ces produits peuvent être très attractifs pour les étudiants et les femmes qui ne peuvent pas mettre un PC dans leur sac à main, mais jusqu’à présent il s‘agit seulement d‘un coup industriel”, a déclaré O‘Donnell.

SERVIR DE DEUXIEME PC

En se massant autour des présentoirs dévoilant des netbooks rose, blanc et bleu, les acheteurs présents au Computex ont exprimé leur intérêt pour ces nouveaux ordinateurs.

“Je vais certainement en acheter un pour servir de deuxième PC, étant donné qu‘il est très facile de l‘emporter avec soi et que les écrans sont plus grands que sur un Blackberry ou un PDA”, a déclaré Florence Koh, venu de Singapour.

La plupart des nouveaux ordinateurs portables à bas coûts, qui fonctionnent sous les systèmes d‘exploitation Linux ou Windows XP de Microsoft, seront en magasin cet été et certains analystes estiment qu‘ils pourraient redresser un marché du PC en berne.

“La gamme de prix de ces produits est juste et j‘imagine qu‘ils vont être jugés attractifs par de nombreuses personnes”, a expliqué Jonathan Dee, directeur général de NetEssentials.

Selon les données fournies par IDC, les ventes d‘ordinateurs portables, dont celles de PC à bas coûts, devraient atteindre 145 millions d‘unités cette année, en hausse de 34,5% par rapport à l‘année dernière, la demande élevée en Europe et en Amérique latine compensant le ralentissement du marché américain.

La croissance en 2009 devrait ralentir à 24,9%, à 181,5 exemplaires.

Version française Mathilde Gardin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below