15 avril 2008 / 05:53 / il y a 10 ans

Les téléviseurs pèsent sur le résultat trimestriel de Philips

AMSTERDAM (Reuters) - Philips Electronics publie un bénéfice d‘exploitation trimestriel en baisse de 28%, soit une baisse supérieure aux attentes. Le groupe a été pénalisé par une perte supplémentaire de son activité de téléviseurs et prévoit le ralentissement économique de certains pays développés.

<p>Philips Electronics publie un b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation trimestriel en baisse de 28%, soit un recul sup&eacute;rieur aux attentes. Le groupe a &eacute;t&eacute; p&eacute;nalis&eacute; par une perte suppl&eacute;mentaire de son activit&eacute; de t&eacute;l&eacute;viseurs et pr&eacute;voit le ralentissement &eacute;conomique de certains pays d&eacute;velopp&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Las Vegas Sun/Steve Marcus</p>

* RÉSULTAT. Le bénéfice avant impôt, charges financières et amortissement (Ebita) du groupe néerlandais spécialisé dans l’électronique grand public, l’éclairage et les équipements médicaux est tombé à 265 millions d‘euros au premier trimestre, contre 370 millions d‘euros un an plus tôt. Les 14 analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 306 millions.

* TÉLÉVISEURS. La perte opérationnelle des activités de téléviseurs s‘est creusée, à 95 millions d‘euros, contre 51 millions au premier trimestre 2007.

Le groupe prévoit encore de perdre cette année de l‘argent dans cette branche, mais il s‘attend “absolument” à ce qu‘elle redevienne rentable en 2009, a précisé Pierre-Jean Sivignon, le directeur financier de Philips, lors d‘une conférence de presse téléphonique.

Le groupe néerlandais a annoncé mardi qu‘il allait transférer sa branche téléviseurs en difficulté en Amérique du Nord au groupe japonais Funai Electric, à travers un accord de licence d‘une durée minimale de cinq ans.

Sivignon a précisé que cet accord avec Funai, conjugué avec d‘autres mesures, mettrait “beaucoup de temps” avant de résoudre les problèmes de cette branche.

Philips entend se concentrer dans les téléviseurs sur ses marchés les plus solides, en particulier en Europe et dans certains pays émergents clés, alors qu‘il subit une forte concurrence aux Etats-Unis, de la part notamment de Vizio, une marque du taïwanais Amtran.

* COMMENTAIRES D‘INVESTISSEURS. “La branche de produits grand public a été le grand élément négatif en termes de chiffres”, estime René Bastiaenen, gestionnaire d‘actifs chez Eureffect.

“A court terme, les activités de téléviseurs continuent à être plus négatives qu‘attendu mais Philips a déjà annoncé à ce sujet des mesures, qui devraient selon nous avoir un impact positif sur les résultats à compter de fin 2008”, jugent de leur côté les analystes de SNS Securities.

COURS DE BOURSE. Le titre Philips cède 2,13% à 23,39 euros lundi à la mi-journée, après être tombé 23,02. Il avait déjà perdu 1,9% vendredi, après l‘annonce par son concurrent américain dans l’équipement médical General Electric d‘une baisse inattendue de son bénéfice au premier trimestre sur fond de ralentissement économique aux États-Unis.

COMMENTAIRE DE PHILIPS. “Nos résultats sont assombris, plus que nous le voulons, par une situation défavorable dans notre activité de téléviseurs, par un revenu des licences sensiblement réduit et par certaines charges liées à des acquisitions”, précise dans le communiqué de résultats Gerard Kleisterlee, le directeur général de Philips.

CHIFFRE D‘AFFAIRES. Il est ressorti à 5,963 milliards d‘euros, contre 5,93 milliards un an plus tôt et un consensus d‘analystes qui donnait 5,997 milliards.

PREVISIONS. Philips table toujours sur une croissance annuelle d‘au moins 6% de son chiffre d‘affaires à périmètre comparable entre 2008 et 2010. Il a en outre relevé son objectif de rentabilité et vise maintenant une marge d‘Ebita de 10 à 11% d‘ici 2010, contre “plus de 10%” auparavant.

Le groupe s‘attend à ce que “certaines économies matures” connaissent un ralentissement sur fond de crise internationale du crédit et entend prendre des mesures pour continuer à améliorer ses marges, sans fournir plus de précisions.

Il prévoit que sa branche de produits grand public, qui fabrique notamment des téléviseurs, des lecteurs de musique, des brosses à dents électriques et des machines à café, va continuer à ressentir une pression en matière de marges.

Philips veut par ailleurs améliorer de façon marquée le cash flow tiré de ses activités au cours des trimestres à venir.

* SANTÉ ET ÉCLAIRAGE. Les deux autres grandes branches d‘activités de Philips, la santé et l’éclairage, ont toutes deux enregistré des résultats supérieurs au consensus des analystes.

La division santé, pénalisée par la mauvaise tenue du marché américain de l‘imagerie médicale en raison d‘un changement de législation, a vu son chiffre d‘affaires à périmètre comparable progresser de 5% et une stabilité de sa marge bénéficiaire.

Le directeur financier de Philips a déclaré qu‘il faudrait attendre le deuxième semestre 2008 pour savoir si ce marché américain de l‘imagerie allait se redresser, ajoutant que les commandes de ces appareils avaient déjà connu une progression à deux chiffres en Amérique du Nord au premier trimestre.

Le CA de la division éclairage a lui crû de 16% à 1,7 milliard d‘euros, porté par des acquisitions, et progressé de 3% à périmètre comparable.

* ACQUISITIONS. Sivignon a déclaré que Philips pourrait procéder à de petites acquisitions cette année, notamment sur les marchés émergents, essentiels pour le portefeuille des activités médicales.

Niclas Mika, version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below