May 10, 2013 / 3:49 PM / 6 years ago

Giro: Bradley Wiggins glisse et chute au classement

PESCARA, Italie (Reuters) - La septième étape du Giro 2013 a souri vendredi à l’Australien Adam Hansen qui s’est imposé en solitaire après une échappée de 147 kilomètres, mais pas à Bradley Wiggins, victime d’une chute sous la pluie dans les derniers kilomètres.

LE GIRO

Le vainqueur du dernier Tour de France est lourdement tombé à environ six kilomètres de l’arrivée à Pescara et a laissé filer par la même occasion le groupe des favoris.

Malgré l’aide offerte par les Colombiens Sergio Henao et Rigoberto Uran, ses équipiers de la formation Sky, “Wiggo” a franchi la ligne en 55e position, avec deux minutes 31 de retard sur le vainqueur du jour et 1’24 sur ses rivaux.

Le Britannique a donc dégringolé de la sixième à la 23e place au général, à 1’32 du nouveau porteur du maillot rose, l’Espagnol Benat Intxausti. Et à 1’27 de l’Italien Vincenzo Nibali, autre grand favori cette année.

Au moins Bradley Wiggins peut-il espérer combler une partie de ce retard lors du contre-la-montre, son exercice fétiche, de 54,8 km prévu samedi.

“C’était très, très glissant et une fois qu’on est tombé, il faut un peu de temps pour retrouver son sang-froid”, a expliqué le patron de la Sky, Dave Brailsford.

“C’est un contretemps mais je ne crois pas que ce soit un désastre (...) Ça aurait pu être bien pire”, a-t-il ajouté, précisant que le coureur n’était pas blessé.

Plusieurs autres patrons du peloton ont chuté sur les versants détrempés des Abruzzes, notamment Vincenzo Nibali, sans subir de conséquences aussi fâcheuses au classement.

“J’ai fait la dernière descente très, très doucement”, a expliqué Adam Hansen, dont le compagnon d’échappée Emanuele Sella a heurté le tarmac a deux reprises.

“La dernière descente (celle durant laquelle Wiggins est tombé) était la plus mouillée. J’avais de la chance parce que j’étais tout seul. J’imagine que descendre avec le peloton, au milieu d’autres coureurs, ne devait pas être idéal.”

En dépit des conditions climatiques épouvantables, cette victoire “est la plus belle de (sa) carrière”, a dit l’Australien. “C’est mon anniversaire demain (samedi), ça me donne une raison de plus de le fêter.”

Alasdair Fotheringham, Simon Carraud pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below