April 7, 2013 / 8:03 PM / 6 years ago

Ligue 1: Rémi Garde avoue son impuissance

par Dimitri Rahmelow

Le Rémois Grzegorz Krychowiak inscrit le but de la victoire de son équipe lors de la réception de Lyon, dimanche. L'entraîneur de l'OL, Rémi Garde, n'a pas tenté de masquer son amertume dimanche après la défaite de son équipe 1-0 à Reims, un troisième revers consécutif qui a fait chuter Lyon du podium de la Ligue 1. /Photo prise le 7 avril 2013/REUTERS/Gonzalo Fuentes

REIMS, Marne (Reuters) - Rémi Garde, l’entraîneur de Lyon, n’a pas tenté de masquer son amertume dimanche, après la défaite de son équipe 1-0 à Reims, une troisième défaite de rang qui sort l’OL du podium de la Ligue 1.

“Je ne peux que constater l’apathie de l’équipe en début de match. Ça nous a plombés toute la partie. Je n’ai pas d’explications. Je constate qu’on a démarré très lentement, concédé de multiples corners, qu’on n’a jamais été dans le rythme”, a-t-il constaté en conférence de presse.

“En deuxième mi-temps, puisqu’on a été assez vite menés au score, c’est devenu encore plus difficile”, a-t-il ajouté, la mine défaite.

Avant de quitter la salle d’interview en coupant court aux dernières questions, Rémi Garde a exprimé davantage encore de désarroi.

“L’équipe avait réagi contre Sochaux (ndlr, malgré une défaite 2-1 le week-end dernier), montré une force de caractère, montré collectivement quelque chose”, a-t-il dit.

“Mais ce soir, il y a quelque chose qui se casse et je suis assez inquiet. Reims a joué avec des qualités qui nous font défaut en ce moment (...) Je constate qu’il y a beaucoup moins d’enthousiasme dans l’équipe, que les efforts sont plus individuels que collectifs... quand il y en a. Je n’ai pas d’explications. Je m’inclus aussi dans cette trajectoire descendante.”

Reste à trouver la solution.

“Je suis solidaire de l’équipe, j’essaie de trouver les mots, d’alterner les équilibres sur le terrain. Il y a urgence, il faut se serrer les coudes, retrouver beaucoup d’humilité et se remettre au travail”, a ajouté Garde.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below