9 novembre 2012 / 11:28 / il y a 5 ans

Ligue 1: quand le PSG vit dans l'ombre d'Ibrahimovic

par Olivier Guillemain

<p>Depuis son arriv&eacute;e au PSG cet &eacute;t&eacute;, Zlatan Ibrahimovic prend toute la lumi&egrave;re, m&ecirc;me quand il n'est pas l&agrave;. /Photo prise le 27 octobre 2012/REUTERS/Vincent Kessler</p>

PARIS (Reuters) - Depuis son arrivée au PSG cet été, Zlatan Ibrahimovic prend toute la lumière, même quand il n‘est pas là.

Venu parler à la presse vendredi à deux jours du choc à Montpellier, le milieu de terrain Clément Chantôme en a fait, encore une fois, l‘expérience.

Expulsé le week-end dernier contre Saint-Etienne en Ligue 1, le Suédois a été suspendu deux matches et manquera ce match entre le champion de France 2011 et son dauphin.

D‘habitude, lorsqu‘un joueur est puni d‘une telle sanction, assez banale en Ligue 1, l‘information ne dépasse pas le cadre de la presse sportive. Mercredi, celle-ci a été largement reprise par les médias généralistes.

Parce qu‘il s‘agit d’“Ibra”.

D‘un footballeur charismatique qui a eu très vite sa marionnette aux Guignols de Canal+ et dont le prénom a donné lieu à l‘invention d‘un verbe du premier groupe, “zlataner”, avec lequel le gardien de la langue française Bernard Pivot s‘est beaucoup amusé sur Twitter.

Au PSG, on protège la star suédoise, réputée pour son caractère bien trempé. Et on s‘attache aussi à détricoter son image de joueur dur qui terroriserait le vestiaire.

“COMME ÇA ON EST TRANQUILLE !”

Interrogé vendredi, son partenaire Clément Chantôme a exclu l‘idée que le Suédois puisse faire peur.

“Nan, quand même pas”, a répondu le jeune milieu de terrain parisien. “En vrai, il est très cool. C‘est un mec bien qui parle avec tout le monde. Il est juste un peu chambreur.”

Prié de dire si lui ou ses coéquipiers prenaient ombrage de cette omniprésence du Suédois, le joueur formé au Paris Saint-Germain a répondu en maniant l‘humour.

“Non, au contraire, comme ça on est tranquille!”, a-t-il commencé par dire.

“Après, c‘est normal qu‘on parle beaucoup de lui, c‘est un grand joueur, il marque beaucoup, il fait beaucoup de passes décisives”, a-t-il poursuivi.

“Et à Montpellier, c‘est sûr qu‘on aurait préféré qu‘il soit là et qu‘il va nous manquer un plus devant. C‘est un très grand joueur, il est très souvent décisif mais il y a aussi une vie sans Ibra, heureusement”, a-t-il conclu, là encore avec le sourire.

Edité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below