2 novembre 2012 / 15:54 / dans 5 ans

Tennis: Tsonga quitte Bercy, Simon et Janowicz continuent

par Chrystel Boulet-Euchin

<p>Gilles Simon s'est qualifi&eacute; vendredi pour le dernier carr&eacute; du Masters 1000 de Paris-Bercy, en dominant 6-4 6-4 le Tch&egrave;que Tomas Berdych, t&ecirc;te de s&eacute;rie n&deg;5. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

PARIS (Reuters) - Ecarté sèchement par David Ferrer vendredi en quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, Jo-Wilfried Tsonga disputera la semaine prochaine le Masters de Londres sans avoir cette année battu un seul membre du top 8.

Le Français, septième mondial, s‘est incliné devant Ferrer, cinquième, sur le score de 6-2 7-5 en une heure et vingt minutes, sans jamais avoir eu la moindre balle de break.

En neuf matches contre des membres du top 8 cette saison, Tsonga a récolté neuf défaites.

Il a certes battu Juan Martin del Potro, qualifié pour le Masters, à Rome mais l‘Argentin n’était pas encore revenu dans le top 8.

Gilles Simon n‘avait, lui, jamais franchi les huitièmes de finale à Bercy, Jerzy Janowicz n‘avait jamais intégré le tableau final d‘un tournoi de cette importance et tous deux s‘affronteront samedi pour une place en finale.

Jo-Wilfried Tsonga, lui, peut d‘ores et déjà se tourner vers son dernier objectif de l‘année, le Masters, où seront réunis à partir de lundi les huit meilleurs joueurs encore valides de la saison.

Vainqueur à Bercy en 2008, finaliste l‘an passé, le Français n‘a pas résisté à David Ferrer qui, pour sa huitième participation au tournoi, atteint le dernier carré pour la première fois.

Jusqu’à 2-2 dans le premier set, on pouvait croire à un match équilibré. Mais l‘Espagnol qui n‘a pas perdu le moindre set depuis le début du tournoi, a enchaîné quatre jeux de rang pour empocher la première manche.

Dans la deuxième, Tsonga a semblé retrouver de la sérénité mais Ferrer est demeuré implacable, n‘offrant aucune ouverture. A 6-5 en sa faveur, il s‘est appliqué en retour sur le service du Français jusqu’à se procurer trois balles de match.

JANOWICZ TALENTUEUX ET HEUREUX

Si l‘ancien vainqueur du tournoi a écarté les deux premières avec brio, il s‘est effondré sur la troisième, expédiant la balle hors des limites du court.

Ferrer, toujours en quête d‘une première victoire en Masters 1000, pourrait affronter un autre Français en demi-finale, si Michaël Llodra se défait de l‘Américain Sam Querrey.

<p>Micha&euml;l Llodra a remport&eacute; vendredi son quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy face &agrave; l'Am&eacute;ricain Sam Querrey (7-6 6-3). Le Fran&ccedil;ais rencontrera au prochain tour l'Espagnol David Ferrer. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

De coup de pouce en coup de chance, Gilles Simon s‘est retrouvé en quart de finale où il affrontait vendredi le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°5, qu‘il a proprement battu en deux sets, 6-4 6-4.

Gros serveur, Janowicz s‘est offert son deuxième Top 10 de rang et, après Andy Murray, troisième mondial, il a battu le Serbe Janko Tipsarevic, neuvième, qui a abandonné alors qu‘il était mené 4-1 40-0 dans le troisième set.

Le rêve se poursuit donc pour le joueur de 21 ans, qui sait aussi faire preuve de toucher.

Issu des qualifications, il a tour à tour éreinté Philipp Kohlschreiber et Marin Cilic, deux membres du Top 20, Murray, qui a fini par baisser les bras après avoir manqué une balle de match, et pour finir, Tipsarevic, qui n‘a même pas pris la peine de jouer les derniers points qui aurait rendu encore plus belle encore la victoire de son rival.

Dans l‘ultime manche, Janowicz a pris deux fois l‘engagement adverse et alors qu‘il venait d‘obtenir trois balles de 5-1 sur son service, il a vu le Serbe rendre les armes, de façon certes inélégante mais qui n‘a en rien gâché sa joie.

<p>Jo-Wilfried Tsonga s'est inclin&eacute; vendredi en quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy face &agrave; David Ferrer, sur le score de 6-2 7-5 en une heure et vingt minutes, sans jamais avoir eu la moindre balle de break. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

SIMON CHANCEUX ET APPLIQUÉ

Après une heure 48 d‘un match conclu 3-6 6-1 4-1 où il a alterné puissance au service et finesse dans ses coups, notamment sur les amorties qu‘il affectionne, Jerzy Janowicz a rejoint le dernier carré en déboulonnant un adversaire qui a argué d’“un coup de fatigue à la fin du premier set” pour justifier son abandon.

Auparavant, Simon, vainqueur cette année à Bucarest, avait montré l’étendue de son talent de tacticien.

Après une première manche remportée 6-4, le deuxième set fut plus compliqué, le Tchèque entrant en rébellion jusqu’à se procurer trois balles de 4-0 sur le service de Simon, qui est finalement parvenu à s‘en sortir. Mené 4-1, il a bénéficié de quelques largesses de son adversaire pour aligner cinq jeux de rang et conclure d‘un ace sur sa deuxième balle de match.

“Je suis content de bien jouer ici parce que c‘est un tournoi que j‘adore. J‘ai grandi pas loin (...) c‘est un tournoi particulier. J‘ai toujours eu envie de bien faire mais j‘ai toujours très mal ici joué jusqu’à aujourd‘hui”, a dit Simon.

Le parcours de Gilles Simon dans ce tournoi devait être semé d‘embûches, il fut finalement beaucoup plus tranquille que prévu.

Alors que Roger Federer, numéro un mondial qui cédera sa place lundi, lui était promis au deuxième tour, c‘est finalement le Roumain Victor Hanescu qui se présenta sur le court, le Suisse ayant déclaré forfait.

En huitième de finale, le Japonais Kei Nishikori a renoncé à défendre ses chances, blessé à la cheville droite, offrant ainsi au Français sa place en quart, un cadeau dont il a su profiter face à Berdych, vainqueur de l’épreuve en 2005.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Julien Prétot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below