November 26, 2011 / 3:54 PM / in 8 years

Tennis: Roger Federer, en finale aux Masters, redevient n°3

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - L’ancien numéro un mondial Roger Federer, tenant du titre, a décroché samedi son billet pour la finale des Masters de tennis à Londres, qu’il disputera pour la septième fois en dix participations.

Le Suisse est du même coup assuré de remonter sur la troisième marche du podium du classement ATP aux dépens du Britannique Andy Murray.

Federer a battu l’Espagnol David Ferrer, cinquième mondial, sur le score de 7-5 6-3 en une heure et 25 minutes et rencontrera en finale un novice à ce stade de la compétition: le Français Jo-Wilfried Tsonga, sixième à l’ATP, ou le Tchèque Tomas Berdych, n°7, qui s’affrontent dans la soirée.

Roger Federer peut également devenir dimanche le premier joueur à décrocher six titres dans le tournoi des Maîtres, qui réunit les huit meilleurs joueurs mondiaux chaque fin de saison, après ses succès en 2003, 2004, 2006, 2007 et 2011.

David Ferrer, cinquième mondial, a laissé croire durant presque un set qu’il pouvait barrer la route du Suisse - détenteur de 16 titres en Grand Chelem, un record - vers sa 100e finale en tournoi et un possible 70e titre.

“Les chiffres après ce match sont assez incroyables. Je suis presque un peu épuisé aujourd’hui (samedi). J’essaie de rester calme et j’espère ne pas rater la dernière marche”, a dit Roger Federer.

“L’ovation des spectateurs quand on leur a annoncé que c’était ma centième finale et un possible 70e titre était assez folle. Ce sont des moments forts et j’essaie de les savourer”, a-t-il conclu.

Le suspense a duré jusqu’à cinq partout dans la première manche, après plusieurs occasions de break gâchées par l’Espagnol. Federer, lui, n’a pas laissé passé sa chance.

Il a fait le break pour mener 6-5 et a conclu d’un ace sur son jeu de service après 49 minutes de jeu. Sur sa lancée, le Suisse a ravi l’engagement de son adversaire dès le premier jeu de la deuxième manche.

Dans un sursaut d’orgueil, Ferrer a sauvé deux nouvelles balles de break au cinquième jeu mais, après avoir été mené 4-2, puis 5-3, il a finalement cédé sur son service.

L’Espagnol a écarté une première balle de match sur un coup droit hors des limites du court de son adversaire, une erreur réparée deux points plus tard par Federer, qui plaçait un coup droit sur la ligne pour signer la 806e victoire de sa carrière.

Une statistique qui le fait rejoindre dans les tablettes du tennis international un autre ancien numéro un mondial, le Suédois Stefan Edberg.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below