October 20, 2011 / 8:44 PM / 8 years ago

Rugby: Gallois et Australiens se disputent la 3e place

par Nick Mulvenney

Les Gallois à l'entraînement à Auckland. L'Australie et le Pays de Galles, éliminés en demi-finale de la Coupe du monde de rugby, tenteront de se consoler avec la troisième place, en jeu vendredi à l'Eden Park d'Auckland lors de la réédition de la "petite finale" de 1987. /Photo prise le 10 octobre 2011/REUTERS/Mike Hutchings

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande (Reuters) - L’Australie et le Pays de Galles, éliminés en demi-finale de la Coupe du monde de rugby, tenteront de se consoler avec la troisième place, en jeu vendredi à l’Eden Park d’Auckland lors de la réédition de la “petite finale” de 1987.

Dans le dernier carré, les Wallabies ont subi la démonstration de force des All Blacks (20-6) et les Gallois, réduits à 14, se sont inclinés de justesse face à la France (9-8).

La “petite finale” est souvent difficile à aborder pour des équipes qui doivent surmonter en quelques jours la déception d’une défaite au tour précédent.

Pour le Pays de Galles, qui n’avait plus atteint ce stade de la compétition depuis 24 ans, et pour les Wallabies, doubles champions du monde et candidats naturels au titre, les ressorts de la motivation ne seront pas les mêmes.

Les premiers tenteront de couronner une campagne menée tambour battant, grâce au mariage réussi entre trentenaires expérimentés et jeunes pousses talentueuses.

“On se sent toujours un peu désemparé après ce qui s’est passé contre la France. J’ai vraiment l’impression que la meilleure des deux équipes n’est pas en finale de la Coupe du monde”, a confié Warren Gatland, le sélectionneur du XV gallois.

ANTÉCÉDENTS EN FAVEUR DE L’AUSTRALIE

Le tacticien néo-zélandais refuse toutefois de partir perdant: “On a essayé de composer l’équipe la plus compétitive possible”.

Le sélectionneur a fait confiance au mêmes joueurs que lors de la demi-finale et n’a effectué que trois changements, dont l’un imposé par la suspension du capitaine Sam Warburton en raison d’un plaquage dangereux sur Vincent Clerc.

Pour les Australiens, une troisième place pourrait faire figure de lot de consolation.

“C’est une nouvelle occasion de porter la tunique des Wallabies, et personne ne va tenir le match pour acquis”, prévient l’arrière Adam Ashley-Cooper. “Il y a une médaille de bronze en jeu et tout le monde est vraiment excité.”

Huit joueurs australiens font leur entrée dans le XV de départ pour pallier l’épidémie de blessures qui touche l’équipe.

Le deuxième ligne Nathan Sharpe, appelé pour la première fois en 2002 contre la France, profite de ce chamboulement pour gagner sa centième sélection, un seuil de longévité atteint par seulement quatre Wallabies avant lui.

Le capitaine des Wallabies James Horwill (à droite) et son coéquipier Nathan Sharpe, à l'entraînement à l'Eden Park d'Auckland. L'Australie et le Pays de Galles, éliminés en demi-finale de la Coupe du monde de rugby, tenteront de se consoler avec la troisième place, en jeu vendredi à l'Eden Park d'Auckland lors de la réédition de la "petite finale" de 1987. /Photo prise le 20 octobre 2011/REUTERS/David Gray

Les antécédents entre les deux équipes plaident en faveur de ses partenaires, qui l’ont emporté à 19 reprises en 30 rencontres, et à trois reprises en quatre confrontations en Coupe du monde.

Les Gallois peuvent toutefois tirer un surplus de motivation de leur dernière “petite finale”, en 1987. Lors de la première édition du tournoi, ils avaient arraché la troisième place au détriment de... l’Australie (22-21).

Simon Carraud pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below