June 5, 2011 / 12:59 PM / 8 years ago

Cyclisme: Lars Boom gagne le prologue du Dauphiné en spécialiste

par Gilles Le Roc’h

Le Néerlandais Lars Boom a pris la tête dimanche du Critérium du Dauphiné en remportant le prologue. /Photo prise le 5 juin 2011/REUTERS/Robert Pratta

SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE, Savoie (Reuters) - Le Néerlandais Lars Boom s’est fait des prologues des courses par étapes une spécialité, et c’est sans la moindre discussion que le coureur de la Rabobank s’est adjugé dimanche dans les rues de Saint-Jean de Maurienne celui du Critérium du Dauphiné.

Au terme des 5,4 kilomètres, il a devancé le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) de deux secondes et le Britannique Bradley Wiggins (Team Sky) de cinq secondes. Boom endosse le maillot jaune de leader de l’épreuve.

Le circuit tracé par le directeur de course Bernard Thévenet était sans doute un modèle du genre, avec une côte de 900 mètres grimpée à froid, une descente acrobatique et un final exigeant de la puissance et s’achevant en faux-plat montant après un effort de près de sept minutes pour la plupart des concurrents, de seulement 6’18” pour le vainqueur à la moyenne de 51,500 km/h.

Dans un climat orageux, le prologue fut perturbé pendant une heure par une averse, mais la route avait séché avant que les meilleurs ne s’élancent.

Le meilleur temps longtemps détenu par le Français Cyril Lemoine en 6’28”, puis par son compatriote Blel Kadri en 6’26” fut ensuite amélioré par Bradley Wiggins en 6’23”, l’Anglais de Team Sky confirmant sa récente victoire sur Fabian Cancellara dans une étape contre la montre du Tour de Bavière.

Frappant néanmoins du poing son guidon après avoir franchi la ligne d’arrivée, Wiggins pestait contre le dérailleur ayant contrarié son évolution et il devait déjà envisager que son règne ne durerait pas.

Il fut en effet de courte durée puisque Lars Boom, vainqueur cette année du prologue du Tour du Qatar, et l’an dernier de celui de Paris-Nice, repoussait Wiggins à cinq secondes, avant que Vinokourov ne vienne s’intercaler à deux secondes.

BOOM SURPRIS DE SA VICTOIRE

“C’était son objectif de la semaine et Lars a simplement confirmé que dans ce registre des prologues courts, exigeant beaucoup d’explosivité, il est l’un des meilleurs du monde”, a déclaré Adri Van Houwelingen, le directeur sportif de Rabobank.

Pourtant le coureur, âgé de 25 ans, doté de talents multiples s’agissant d’un ancien champion du monde de cyclo cross ou d’un coureur capable de lutter pour la victoire dans les classiques flandriennes, ne cachait pas sa surprise.

“Franchement, je n’étais pas sûr de gagner parce que dans le récent Tour de Californie, j’ai souffert d’un genou. J’ai réussi à bien m’entraîner la semaine dernière après mon retour des Etats-Unis et j’ai l’impression que la douleur s’estompe”, a-t-il dit.

“Ce prologue, avec une côte assez dure dès le départ et des virages serrés, me convenait bien. Je pense être désormais sur la bonne voie avant le championnat des Pays-Bas du contre la montre et avant le Tour de France”, a-t-il ajouté.

Puisqu’il s’agit du Tour, le Critérium du Dauphiné donnera chaque jour l’indication de l’état de forme de chaque coureur et dans ce prologue, les challengers d’Alberto Contador et Andy Schleck, absents de la course, ont rendu une copie intéressante.

Certes, Vinokourov et Wiggins ont lieu d’être satisfaits de leur résultat, mais la plupart de tous ceux qui joueront le classement général en juillet se sont rassurés.

Cadel Evans (BMC) est à neuf secondes, Janez Brajkovic (RadioShack) et Jürgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto) à 14”, Samuel Sanchez (Euskaltel) et Robert Gesink (Rabobank ) à 16”.

Seul Tony Martin (HTC-Highroad), un spécialiste, parti sous la pluie a concédé 17 secondes et Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), à court de condition, a de quoi mettre les bouchées doubles, ayant déjà lâché 34 secondes.

Les Français ne sont pas en reste. Trois d’entre eux figurent dans les premiers: Blel Kadri est cinquième à huit secondes, Cyril Lemoine est neuvième à 10” et Jérôme Coppel dixième à 11”.

Lundi, la première étape Albertville-Saint Pierre de Chartreuse (144 km) proposera pour finir une ascension de sept km. Ce sera l’occasion donnée à Alexandre Vinokourov de se battre pour endosser le maillot jaune.

Édité par Pascal Liétout

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below