for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sport

Tour d'Italie : le numéro de Jhonatan Narvaez

Troisième victoire d'étape sur ce 103e Giro pour les Ineos Grenadiers. /Photo prise le 17 septembre 2020/REUTERS/Benoit Tessier

Sur le papier, cette treizième étape du Giro d’Italia 2020 tracée autour de Cesenatico sur les anciennes routes d’entraînement de Marco Pantani, l’enfant du pays, paraissait costaude avec cinq montées répertoriées et quatre autres en surplus. Le chantier annoncé a bien eu lieu d’autant que la pluie et le vent se sont invités à la fête. Dans ce marasme, l’Équatorien Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadier), échappé, a tiré les marrons du feu accompagné de l’Ukrainien Mark Padun (Bahrain-McLaren). Mais ce dernier a crevé à 15 kilomètres de l’arrivée, peu après le sommet de la dernière montée, sans jamais pouvoir revenir sur le Sud-Américain, vainqueur de sa première étape de Grand Tour. Du côté de la bataille pour le général, les NTT de Domenico Pozzovivo ont mené un train d’enfer mais leur leader n’a jamais pu attaquer. Finalement, le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) reste maillot rose et le top 10 ne bouge pas, si ce n’est le retour du Danois Jakob Fuglsang (Astana) à la dixième place. Ce vendredi, la treizième étape sera toute plate... sauf dans les 30 derniers kilomètres où deux bosses de quatrième catégorie sont placées. Suffisantes pour faire craquer le maillot cyclamen Arnaud Démare ? Ce sera tout l’enjeu.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up