for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sport

Tour de France : Martinez le plus fort au sommet du Puy Mary

Martinez s'impose au bout de l'effort sur une des étapes les plus dures de ce Tour de France 2020./Photo prise le 11 septembre 2020/REUTERS/XXSTRINGERXX xxxxx

Un Colombien qui s’impose au sommet d’un col pyrénéen ou alpin, ça on connaît. Aujourd’hui, Daniel Felipe Martinez est venu ajouter une nouvelle ligne à la longue liste des montagnes conquises par ces frêles grimpeurs d’Amérique du sud. Pour cela, il a du batailler tout au long des 191 kilomètres que comptait cette treizième étape tracée dans le Massif Central. Parti dans la bonne échappée du jour, le récent vainqueur du Critérium du Dauphiné s’est défait dans les ultimes rampes du Puy Mary des deux coureurs de l’équipe Bora Hansgrohe (Schachmann et Kämna) pour lever un bras en signe de victoire au bout de l’effort. Derrière à plus de 8 minutes, les Ineos Grenadiers ont tenté de fatiguer leurs adversaires mais au final, c’est bien Egan Bernal qui a craqué. Le vainqueur sortant a lâché 37 secondes sur le duo slovène qui domine la course dès que la route s’élève. Du côté des Français, ce retour au Puy Mary n’a pas été synonyme de réussite. Régional de l’étape, Romain Bardet est tombé lourdement en milieu de course. Groggy, l’Auvergnat est bien revenu dans le peloton avant de céder au final 2 minutes et 30 secondes sur le duo Roglic/Pogacar. Le tarif a été le même pour Guillaume Martin qui semble marquer le coup après ses chutes des jours précédents. Au classement général, les deux tricolores sont éjectés du top 10, tandis que Roglic et Pogacar sont aux deux premières positions, indéboulonnables.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up