July 6, 2019 / 6:12 PM / 5 months ago

Federer domine Pouille et entre un peu plus dans l'histoire

Le Suisse, bousculé, a finalement décroché la victoire face au Nordiste et prend la direction des huitièmes de finale de Wimbledon./Photo prise le 6 juillet 2019/REUTERS/Tony O'Brien

Roger Federer continue de marquer le tennis et Wimbledon de son empreinte. Face à un Lucas Pouille inspiré mais qui a dû s’incliner contre plus fort que lui (7-5, 6-2, 7-6 [4]), le Suisse est devenu le premier joueur de l’histoire à remporter 350 victoires en Grand Chelem, en plus de rejoindre la deuxième semaine du tournoi britannique pour la 17ème fois de sa carrière. D’abord bousculé par l’agressivité du Français, le numéro 3 mondial a malgré tout réussi à contenir les assauts du Nordiste pour prendre l’avantage. Assommé, Pouille a connu un moment à vide, permettant au Suisse d’exprimer tout son talent sur le Court Central, pour le plus grand plaisir des spectateurs britanniques. En fin de deuxième set, le Français a bien essayé de revenir dans le match, mais Federer a aussitôt calmé ses ardeurs en prenant la deuxième manche avant d’entamer la troisième avec un jeu blanc. Si Pouille a relevé la tête et a réussi à faire jeu égal avec son adversaire, l’octuple vainqueur de Wimbledon ne s’est pas laissé perturber et, grâce à de superbes demi-volées et un sens aiguisé du placement, a vaincu le Français au terme d’un tie-break aussi maîtrisé que la rencontre. En huitièmes de finale, Roger Federer sera confronté à l’Italien Matteo Berrettini, vainqueur de l’Argentin Diego Schwartzman après un match plus qu’accroché.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below