June 20, 2019 / 8:45 PM / 5 months ago

Monaco donne une leçon à l'ASVEL et reste en vie

La Roca Team a rapidement pris le contrôle de ce troisième match de finale de Jeep Élite et ont larement dominé les Villeurbannais./Photo prise le 24 juin 2009/REUTERS/Ina Fassbender

Aucun doute possible pour la Roca Team. Dos au mur après les deux victoires de Lyon-Villeurbanne lors des deux premiers matchs, Monaco a relevé la tête devant son public et a signé un énorme match contre l’ASVEL avec une large victoire (97-62) et un espoir entretenu. Si Livio Jean-Charles a ouvert le score, Yakuba Ouattara (11 points) a aussitôt répondu avec un énorme tir extérieur et lancé son équipe, qui s’est appuyé sur un gros travail défensif pour mener de 9 points (20-11). L’ASVEL a su réagir après les dunks d’Adrian Payne et d’Amine Noua pour recoller à Monaco avant la fin du quart-temps. Les Monégasques ont continué leur festival des deux côtés du terrain, emmenés par un Dee Bost en feu en première mi-temps (14 points à 3/3 au tir derrière la ligne), pour claquer un 12-0 sur la tête des Lyonnais, méconnaissables et incapables de trouver la solution malgré les temps morts demandés par Zvezdan Mitrović, qui effectuait son retour sur le Rocher pour sa première année sur le banc de l’ASVEL. Monaco a continué de dérouler face à la défense lyonnaise apathique et rejoint les vestiaires avec 22 points d’avance (52-30) après avoir signé un énorme deuxième quart-temps (30-13). De retour sur le parquet, Dee Bost a continué de punir la défense villeurbannaise, au point de briser son record de carrière, et ses coéquipiers ont suivi le rythme instauré par l’Américano-bulgare avant de se relâcher petit. L’ASVEL a ainsi pu doucement revenir et entretenir un petit espoir de retour. les Monégasques ont rapidement repris la main et Dee Bost, en patron (22 points à 4/6 à l’extérieur) et venu inscrire un panier sur le buzzer avant la quatrième reprise pour conforter l’avance de son équipe, de 18 points à la fin du troisième quart-temps. Lors des dix dernières minutes, Lyon n’a jamais vraiment cherché à revenir tandis que Monaco a conforté sa première victoire dans ses finales. Un succès avant de retourner à l’Astroballe pour tenter de revenir à hauteur de l’ASVEL et pourquoi pas totalement relancer ces finales de Jeep Élite.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below