May 3, 2019 / 9:01 AM / 6 months ago

Joel Embiid et les Sixers prennent l'avantage sur Toronto

Grâce à une superbe performance de Joel Embiid, les Sixers ont remporté le match 3 de la demi-finale de conférence Est./Photo prise le 3 mai 2019/REUTERS/USA TODAY USPW

Les Sixers n’ont pas laissé passé leur chance. Sur leur parquet du Wells Fargo Center, les joueurs de Brett Brown ont dominé les Raptors (116-95) lors du match 3 de sa demi-finale de conférence face à la franchise canadienne. La rencontre entre les deux équipes a commencé sur des chapeaux de roue, avec des paniers qui se sont enchaînés des deux côtés du terrain. Kawhi Leonard (33 points) a commencé son festival, rendant coup pour coup à Tobias Harris (13 points, 8 rebonds) et ses coéquipiers. Mais deux obstacles vont se dresser sur la route de Toronto : un Kyle Lowry en manque de réussite (7 points avec 2/10 au shoot) et un autre, de taille, Joel Embiid. Le pivot des Sixers, investi d’une mission, a fait parler sa supériorité dans la raquette d’entrée de jeu, tout en enchaînant les paniers depuis la ligne des lancers. Bien épaulé par Jimmy Butler, encore auteur d’une belle prestation (22 points, 9 passes, 9 rebonds), le Camerounais a largement contribué à l’avance que son équipe a conservé pendant toute la rencontre. Les trois points de Danny Green (13 points) et le travail de Pascal Siakam (20 points) n’auront rien changé. Le pivot des Raptors s’est d’ailleurs rendu coupable d’un croche-pied sur son homologue (et compatriote) des Sixers en début de quatrième quart-temps en voulant dégager le ballon du pied. Faute flagrante pour Embiid et un tournant du match pour Toronto. Les 12 points d’avance de Philadelphie sont passés à 26 et l’affaire était dans le sac pour les coéquipiers de Joel Embiid, qui a survolé ce match avec 33 points, 10 rebonds et 5 contres, en plus d’insuffler l’énergie nécessaire à ses partenaires. Les Sixers ont remporté une victoire collective plutôt qu’un succès forgé sur une addition de performances individuelles et prennent l’avantage. De quoi sérieusement inquiéter les Raptors avant de retourner au Wells Fargo Center dimanche soir pour jouer le match 4. Seule consolation pour Toronto : la possible suspension de Ben Simmons après un coup de coude sur Kyle Lowry au niveau de l’entrejambe. Si les arbitres n’ont pas sanctionné le joueur pendant le match, la NBA va revoir les images et éventuellement punir l’Austalien pour son geste.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below