April 23, 2019 / 8:49 AM / 8 months ago

Les Bucks balayent Detroit, le Jazz garde espoir

Après avoir stagné au premier tour pendant des années, Giannis Antetokounmpo rejoint les demi-finales de conférence grâce à une performance hors-norme./Photo prise le 18 avril 2019/REUTERS/USA TODAY USPW

Un match historique pour les Bucks et Giannis Antetokounmpo. Milwaukee n’a fait qu’une bouchée des Pistons (104-127) pour la quatrième fois d’affilée et passent ainsi le premier tour des playoffs pour la première fois depuis 18 ans. Detroit a pourtant essayé de tenir tête à la formation de Mike Budenholzer en s’appuyant sur Reggie Jackson (26 points, 7 passes) et un Blake Griffin (22 points) déterminé à sauver l’honneur. Mais malgré les ratés de Khris Middleton (18 points) et Eric Bledsoe (16 points), les spectateurs de la Little Caesars Arena n’ont pu qu’admirer la performance de MVP de Giannis Antetokounmpo. Du dunk, du contre, du lancer-franc, du and-one, en attaque, en défense, le Greak Freak a régné sur le parquet et repart de Detroit avec 41 points, 3 passes, 9 rebonds et 4 contres, en plus de la qualification pour la demi-finale de conférence. La première de sa carrière, où lui et les Bucks affronteront les Boston Celtics. Dans l’autre rencontre de la soirée en NBA, le Utah Jazz s’est offert un sursis en remportant son premier match de la série contre les Rockets (107-91). Menés 3-0 avant le match, les hommes de Quin Snyder ont pris le contrôle de la rencontre d’entrée de jeu grâce à Ricky Rubio (18 points, 11 passes) et Jae Crowder (23 points). Houston, porté par un James Harden toujours aussi adroit (30 points, 6/12 à 3 points) et Chris Paul (23 points, 7 passes, 8 rebonds) a bien répondu et s’est même permis de reprendre l’avantage avant la dernière reprise. Donovan Mitchell en a décidé autrement, quand il a décidé de prendre feu et d’inscrire 19 de ses 31 points dans le dernier quart-temps (en plus des 4 passes et 7 rebonds au total). Une performance qui a permis au Jazz de prendre le dessus sur des Rockets béats d’admiration. Le précieux travail du Français Rudy Gobert dans les 2 raquettes (9 rebonds dont 4 offensifs, 1 interception et 3 contres) a aussi contribué à la victoire de la franchise de Salt Lake City, qui revient donc à 3-1 dans cette série avant de se déplacer au Texas pour attiser la flamme de l’espoir.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below