April 10, 2019 / 8:30 AM / 6 months ago

Adieux, inquiétudes et bouleversements cette nuit en NBA

L'ailier fort allemand des Mavericks a pris la parole devant le public de l'American Airlines Arena pour officialiser sa retraite./Photo prise le 10 avril 2019/REUTERS/USA Today Sports

Le basket-ball a connu une de ses soirées de folie lors de l’avant-dernière journée de la saison régulière de NBA. Le Heat et les Mavs ont d’abord toutes les deux tourné une page en disant au revoir à deux légendes de la ligue : Dwyane Wade et Dirk Nowitzki. Après 21 saisons sous le maillot de Dallas, l’Allemand a officiellement annoncé son départ lors du dernier à match à domicile de la franchise texane contre Phœnix. Rencontre dans laquelle l’ailier fort s’est encore illustrée du haut de ses 40 ans avec 30 points et a permis aux Mavericks de prendre le dessus sur les Suns (120-109). Après avoir été le seul européen à décrocher le titre de MVP de la saison régulière, un sacré phénoménal en 2011 et une superbe dernière performance à l’American Airlines Center, le sixième marqueur de l’histoire a officialisé sa sortie devant son public, ému aux larmes. Dwyane Wade, autre mythe de la balle orange dans la franchise de Miami a également tiré sa révérence devant ses supporters. Après un message vidéo de l’ancien président Barack Obama, l’arrière de 37 ans a lui aussi dit adieu à ses fans en signant une sacrée ligne de stats avec 30 points, 3 passes et 3 rebonds en 35 minutes. Une prouesse qui n’a pas suffit à freiner les Sixers de Philadelphie, ultra dominateurs (122-99). Après cette défaite ainsi que la victoire de Détroit face à Memphis (100-93) et celle de Charlotte contre Cleveland (97-124), le Heat est définitivement éliminé de la course aux playoffs. Frayeur pour Golden State à la Nouvelle-Orléans après que Stephen Curry se soit tordu la cheville en début de rencontre. Le meneur des champions en titre a aussitôt rejoint les vestiaires et n’est pas retourné sur le parquet jusqu’à la fin du match. Une absence qui n’a pas empêché ses coéquipiers des Warriors de s’imposer face aux Pelicans (112-103). Les Lakers, de leur côté, ont encore fait parler d’eux. Earvin “Magic” Johnson, joueur emblématique de la franchise californienne et président des opérations basket depuis février 2017, a démissionné juste avant le coup d’envoi du match face à Portland, perdu par les Angelinos (101-104). Après avoir réussi à ramener la superstar LeBron James aux Lakers, la saison a viré au fiasco pour l’ancien meneur de 59 ans après la non-signature d’Anthony Davis et la non-qualification de la deuxième franchise la plus titrée de l’histoire pour la sixième année consécutive. Au Thunder, Paul George a activé son mode playoffs en avance et a permis à Oklahoma City d’arracher la victoire contre les Rockets (112-111) avec un énorme tir à trois points au buzzer, malgré une nouvelle illustration de James Harden (39 points, 10 rebonds) sur le terrain. Dans les autres match de la nuit, le Utah Jazz a pris le dessus sur les Denvers Nuggets (118-108) ; les Toronto Raptors ont largement dominé les Minnesota Timberwolves (120-100) ; les Boston Celtics ont battu les Washington Wizards (110-116) ; enfin, les Knicks se sont imposés contre les Chicago Bulls (86-96).

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below