January 27, 2019 / 11:14 AM / in 6 months

Djokovic, seul au monde

Pour la septième fois de sa carrière, Novak Djokovic remporte l'Open d'Australie. /Photo prise le 27 janvier 2019/REUTERS/Adnan Abidi

On attendait un duel interminable, un affrontement royal qui devait durer jusqu’au bout de la nuit. Mais Novak Djokovic était beaucoup trop fort pour Rafael Nadal. En un peu plus de deux heures de jeu et trois sets secs (6-3, 6-2, 6-3), le Serbe remporte l’Open d’Australie, son quinzième titre du Grand Chelem, le septième à Melbourne. Il a étouffé Nadal en accélérant le jeu et en minimisant au maximum le temps de frappe de l’Espagnol. Déjà monstrueux contre Lucas Pouille en demi-finale, Djokovic est resté sur son nuage, ne commettant que 9 fautes directes (contre 28 pour Nadal). Sa qualité de retour a également été essentielle pour convertir cinq de ses huit balles de breaks obtenues. En face, Rafael Nadal n’a pas été ridicule mais n’évoluait pas dans la même dimension que son adversaire. Dès que ses balles manquaient un peu de longueur, il était sanctionné sur le coup. Impérial, Novak Djokovic s’adjuge un troisième tournoi Majeur consécutif.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below