December 28, 2018 / 2:53 PM / 3 months ago

Des positions figées ?

La deuxième partie de saison reste pleine de suspense. /Photo prise le 16 décembre 2018/REUTERS/Emmanuel Foudrot

A mi-saison, tout est-il déjà joué en Ligue 1 ? Le PSG est-il assuré d’être champion de France ? Guingamp et Monaco sont-ils déjà condamnés ? Si l’on s’attarde sur les saisons précédentes, non. Même si l’issue semble ne faire aucun doute, le PSG n’est pas certain d’être champion en mai. Depuis le passage à vingt clubs, neuf équipes en tête à le trêve sur seize ont terminé en tête. Les autres ont craqué comme Lyon, champion d’automne 2008, qui a laissé filer le titre à Bordeaux. Sur le podium, les équipes bougent peu. Sur les 48 équipes qui ont terminé sur le podium à la trêve, 33 l’étaient toujours en mai. De bonne augure donc pour Lille et Lyon actuellement sur l’estrade à trois places. En bas du tableau, rien n’est joué non plus, et Guingamp a montré par sa victoire à Monaco que personne ne va lâcher. Par le passé, huit des seize lanternes rouges de décembre se sont sauvées à la fin. Les Monégasques n’ont plus ne sont pas condamnés puisque 47% des équipes dans la zone rouge à la trêve, se sauvent. C’était le cas de Lille et d’Angers la saison dernière. Il reste 20 journées complètes à jouer, et l’élite reste pleine de suspense.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below