November 23, 2018 / 7:59 PM / in 2 months

Deux longueurs de retard pour les Bleus

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas existé face à Marin Cilic. /Photo prise le 23 novembre 2018/REUTERS/Christian Hartmann

Après Jérémy Chardy, c’est Jo-Wilfried Tsonga qui a sombré lors du deuxième match de cette finale de Coupe Davis. Comme son compatriote, le Manceau n’a pas existé ou presque dans une rencontre à sens unique. Tsonga a mis du temps à se mettre en route, ce qui lui coûte la première manche (6-3). Il s’est ensuite réveillé mais peut là aussi regretter trop de fautes directes qui le font craquer en fin de set (7-5). Le dernier n’est qu’une formalité, surtout lorsqu’il disparaît pour se faire soigner. Il reviendra terminer la rencontre de façon très pro, mais ne pourra rien faire face à un très bon Marin Cilic. La Croatie mène 2-0 et le double de demain est déjà décisif.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below