October 23, 2018 / 9:55 PM / a month ago

Lyon peut s'en vouloir

Memphis Depay croyait donner la voctoire à son équipe. C'était sans compter sur le but de Joelinton. /Photo prise le 23 octobre 2018/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Après ses quatre points pris lors des deux premières journées, l’Olympique Lyonnais pouvait prendre une sérieuse option sur la qualification. En cas de victoire sur la pelouse d’Hoffenheim, les Lyonnais mettraient leur adversaire du soir à 6 points et le Shakhtar défait par Manchester City (0-3) à cinq longueurs. Tout commence parfaitement pour l’OL avec l’ouverture du score de Bertrand Traoré sur une énorme erreur de la défense allemande. Mais rapidement, les Gones subissent les assauts d’Hoffenheim, souvent venus des côtés avec Schulz et Kaderabek. C’est d’ailleurs de ce dernier que vient l’égalisation de Kramaric sur un joli coup de tête vers l’attaquant croate qui n’a plus qu’a pousser au fond. Hoffenheim va même prendre les devants grâce à un doublé du vice-champion du monde. Tanguy Ndombélé puis Memphis Depay redonnent l’avantage à Lyon qui va subir un coup de poignard dans les dernières secondes. Schulz laissé encore un peu seul sur son côté gauche délivre un centre parfait au sol vers Joelinton qui n’a plus qu’à pousser au fond. L’OL peut s’en vouloir, même si le nul paraît plutôt logique. Dans les autres matchs, la Juve de Ronaldo de retour à Old Trafford a battu Manchester 1-0, pendant que l’Ajax est venue à bout de Benfica (1-0), que le Réal a battu Plzen (2-1) et que la Roma s’est baladée face au CSKA Moscou (3-0).

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below