October 2, 2018 / 9:14 PM / 15 days ago

Débuts difficiles pour l'ASVEL

C’est la compétition qui doit permettre à l’ASVEL de grandir avant de pouvoir tutoyer l’Euroleague dans un an. Pour voir de quel bois est fait cette équipe, être opposé à un grand d’Europe est le meilleur des tests. Face à Valence vainqueur de l’édition 2017, Villeurbanne a longtemps tenu tête avant d’exploser en fin de rencontre. L’équipe de Tony Parker a surtout pu mesurer l’écart qui la sépare d’une grande équipe. Alors qu’ils étaient encore au contact à 10 minutes de la fin (58-66), la “Green Team” a totalement perdu pied, n’inscrivant que six points dans le dernier quart temps. La faute certainement à une trop grande fatigue et surtout, à trop de maladresses (41% à deux points). En face, le trio Dubljevic - Thomas - Labeyrie en a profité pour creuser l’écart (43 points à eux trois), et infliger la première défaite à l’ASVEL dans cette Europcup (62-84).

L'ASVEL n'est pas encire au niveau des grands d'Europe. /Photo prise le 18 octobre 2015/REUTERS/AI Project
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below