September 23, 2018 / 4:50 PM / 3 months ago

Le malheur des uns peut faire le bonheur des autres

L'attente est terrible pour les Bleus. /Photo prise le 13 août 2016/REUTERS/AI Project

On en est désormais certains. Si la Pologne ne gagne pas son dernier match du deuxième tour face à la Serbie, c’est l’équipe de France qui sera qualifiée. Si les Bleus doivent compter sur les autres, c’est parce qu’ils n’ont pas fait ce qu’il fallait lors du premier tour et leurs trois défaites. En revanche, ils ont fait le travail aujourd’hui face à l’Argentine. Condamnés à gagner, les coéquipiers d’Earvin Ngapeth, énorme ce soir, ont dominé les deux premiers sets avant de ralentir dans le troisième. Le même scénario que face à la Pologne la veille. Pour éviter le tie break qui leur aurait fait perdre un point capital, les Bleus ont remis un coup d’accélérateur pour empocher la quatrième manche, et le match par la même occasion (25-16, 25-20, 26-28, 25-19). Un deuxième succès bonifié de suite et voilà une attente insoutenable pour des joueurs français qui espèrent que la Serbie jouera le match à fond pour entrevoir une troisième semaine aux championnats du monde.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below