September 13, 2018 / 3:38 PM / 11 days ago

Wallays, la flèche flamande

Une étape relativement tranquille pour le peloton aujourd’hui. Au programme, 186 km entre Ejea de los Caballeros et Lleida. Un profil plutôt plat avant deux étapes vendredi et samedi avec deux arrivées au sommet. Aujourd’hui, ce sont surtout les sprinteurs qui peuvent espérer une victoire d’étape. Les derniers points à prendre pour le maillot vert. Malgré une échappée condamnée à être rattrapée, trois hommes ouvrent la route dès le départ réel de cette étape. Wallays, Bol et Bystrom sont à l’avant. Le peloton laisse filer car aucun des trois ne présente un danger pour le maillot rouge de Simon Yates. Après 10 km de course, les hommes de tête possèdent 2’30” d’avance. Et le rythme ne baisse pas, plus de 45 km/h de moyenne pour le trio de tête. L’écart reste figé à 2’15” entre les échappés et le peloton. C’est à 23km de l’arrivée que les choses se mettent en place, si bien que l’écart diminue à une vitesse folle. A 10km de l’arrivée, il a fondu, Bol Bystrom et Wallays ne possèdent plus que 50” d’avance. Le trio deviendra par la suite un duo puisque Jetse Bol chute dans un virage et perd la roue de ses compagnons d’échappée. Le peloton revient fort et le sprint massif semble inéluctable, mais Wallays résiste et s’impose dans cette 18ème étape. Simon Yates reste en rouge et aucun changement n’est à déplorer au classement général.

Jelle Wallays s'adjuge sa première victoire sur un Grand Tour/Photo prise le 25 mars 2015/REUTERS/Francois Lenoir
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below