September 13, 2018 / 11:07 AM / 2 months ago

Les tricolores en progrès

Les frères Onfroy ont redonné le goût de la victoire aux Français./Photo prise le 2 août 2018/REUTERS/Russell Cheyne

Ils ont vécu des premières heures cauchemardesques dans la plus ancienne ville d’Europe. A Plovdiv en Bulgarie, les championnats du monde partaient de la pire des façons pour les rameurs français. Marie Le Nepvou et Flavie Bahuaud ont ouvert la voie du fiasco en terminant dernières de leur repêchage à deux sans barreuse, à 20 secondes de la dernière place qualificative. Plus surprenante a été l’élimination du quatre sans barreur messieurs, médaillé de bronze aux derniers Championnats d’Europe. Dans le coup jusqu’aux 1000 mètres, Benoit Demey, Edouard Jonville, Sean Vedrinelle et Benoit Brunet ont échoué à trois secondes de la qualification pour les demi-finales. Hier, le champion olympique Pierre Houin a lui aussi rangé son bateau dès les quarts de finale du deux de couple poids légers. Avec son coéquipier, Thomas Baroukh, ils sont arrivés cinquièmes et quittent la compétition prématurément. Des premiers coups de rames inquiétants côté français et comme souvent, les héros se nomment Onfroy. Valentin et Théophile se sont classés deuxième de leur épreuve du deux sans barreur derrière la Serbie et passent en demi-finale. Un dernier carré aussi pour les champions d’Europe du deux de couple Hugo Boucheron et Matthieu Androdias qui remportent les repêchages. Des qualifications rassurantes pour le camp français qui mise ses espoirs sur leurs derniers représentants.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below