March 7, 2018 / 9:50 PM / 8 months ago

Coup de froid sur Wembley

Gonzalo Higuain, auteur d'un but et d'une passe décisive, a été le symbole du réveil turinois./Photo prise le 7 mars 2018/REUTERS/Eddie Keogh

C’était peut-être le plus indécis des huitièmes de finale que nous avait offert le tirage au sort. Tottenham - Juventus. Après avoir tenu en échec les Turinois 2-2 au match aller, les Spurs avaient de solides espoirs de qualification. Et ce n’est pas le but de Son à la 39e minute (1-0) qui allait calmer ses ardeurs. Seulement la Vielle Dame est une équipe pleine d’expérience et qui a l’habitude de ses grands rendez-vous, il leur aura suffi de trois minutes pour le démontrer. Gonzalo Higuain calme une première fois le Stade Wembley (64e, 1-1), avant que son compatriote argentin Dybala, ne vienne définitivement glacer l’ambiance (67e, 1-2). Deux buts à un, personne ne s’attendait à un tel revirement de situation, Higuain, impliqué dans les deux buts, montre une nouvelle fois qu’il fait partie des grands attaquants d’Europe. La Juventus élimine donc Tottenham qui, on le pensait, avait fait le plus dur. Dans l’autre match de la soirée, autre surprise, mais sans incidence. Bâle est allé gagner sur la pelouse de Manchester City (1-2). Après avoir remporté l’aller 4-0, Pep Guardiola s’était permis de laisser De Bruyne, Aguero, ou encore Walker sur le banc. Les Suisses, sans complexe, ont joué leur carte à fond et sont allés chercher une victoire de prestige à l’Etihad Stadium. Chose que personne n’a encore fait cette saison.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below