October 29, 2017 / 5:01 PM / a year ago

Federer était au dessus d'un bon Del Potro à Bâle

Le grand huit de Roger Federer chez lui à Bâle. Dans le tournoi qu’il a d’abord arpenté en tant que ramasseur de balles dans sa jeunesse, le Suisse s’y est imposé une nouvelle fois dimanche face à Juan Martin del Potro, en trois manches (6/7, 6/4, 6/3) au terme d’un rude combat comme bien souvent entre les deux champions. Seul le tournoi sur gazon de Halle en Allemagne a été remporté davantage de fois par le numéro 2 mondial (9). C’est le 95e titre en carrière pour le Suisse qui passe devant Ivan Lendl et son 7e titre cette saison, un total qu’il n’avait plus atteint depuis 10 ans. Et cette finale aurait pu être celle de la frustration tant le Suisse semblait supérieur à del Potro dans la première manche avant de s’incliner au jeu décisif et après avoir gaspillé en route deux breaks. Dans la seconde manche, Federer prenait le service de l’Argentin au meilleur des moments, quand il menait 5-4, étant cette fois-ci pas obligé de le confirmer. La manche décisive démarrait bien mal pour l’homme au 19 Grands Chelems qui se faisait breaker en faisant trop de fautes directes. Énervé, Federer se ressaisissait tout de suite et prenait deux fois de suite le service d’un Del Potro émoussé. Un retard que l’Argentin ne comblera plus. Le public bâlois pouvait être content, son héros sortait victorieux d’un beau et long spectacle. Une moins bonne nouvelle, sûrement, pour le tournoi Masters 1000 de Bercy qui débute demain.

La joie de Federer à Bâle pour une huitième/Photo prise le 29 octobre 2017/REUTERS/ARND WIEGMANN
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below