August 12, 2015 / 10:40 AM / in 3 years

Victor Conte charge lourdement l'AMA

par Quentin Migliarini (iDalgo)

Conte accuse l'AMA de protéger les intérêts économiques des sponsors /Photo prise le 6 novembre 2009/REUTERS/� Kimberly White / Reuters

Fondateur du laboratoire BALCO, inculpé dans une affaire de dopage, Victor Conte, lui-même emprisonné quatre mois, accuse, ce mercredi, l’Agence mondiale antidopage de couvrir certains athlètes. Dans l’entretien, paru aujourd’hui, qu’il a accordé au Japan Times, Conte révèle que l’AMA aurait dissimulé les contrôles positifs de Florence Griffith-Joyner, Jackie Joyner-Kersee ainsi qu’André Phillips, tous trois médaillés d’or aux Jeux Olympiques. En outre, le sexagénaire aurait émis l’idée de confondre Bolt et d’autres athlètes via des tests visant à déceler de la testostérone synthétique. Mais il se serait heurté au refus de Dick Pound, président de l’AMA qui lui aurait rétorqué : “Vous vous moquez de moi ? Vous pensez que l’on veut complétement détruire le mouvement olympique ? Nous n’allons pas faire ces tests”. Un comportement que Victor Conte explique par le fait que l’AMA, toujours selon lui, protégerait les intérêts économiques des sponsors en s’assurant que leurs athlètes ne soient pas confondus par des tests positifs.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below