3 avril 2009 / 16:45 / il y a 9 ans

À Strasbourg, Sarkozy pousse Obama au rituel de la bise

STRASBOURG (Reuters) - La première visite de Barack Obama en France en qualité de président des Etats-Unis a été marquée à Strasbourg par une initiation au rituel français de la bise, sur encouragement de Nicolas Sarkozy.

<p>Serrant des mains devant le palais Rohan, &agrave; Strasbourg, Barack Obama s'est pli&eacute;, sur encouragement de Nicolas Sarkozy, au rituel fran&ccedil;ais de la bise avec une &eacute;tudiante pr&eacute;sente dans la foule. /Image TV du 3 avril 2009/REUTERS/OTAN/Reuters TV</p>

Descendant de voiture devant le palais Rohan, le président américain, entouré de gardes du corps massifs et très nerveux, a serré des mains dans la foule et s‘est arrêté devant Cécilia Dervogne, étudiante à l‘université de Strasbourg.

“Avec un anglais un peu hésitant, j‘ai dit ‘I want a kiss for me’, il m‘a fait un sourire et m‘a montré ses gardes du corps qui étaient en train de le surveiller. Je pense qu‘il y a une distance de sécurité à respecter”, a raconté cette dernière à I-télé.

On a pu alors voir le président français lui prodiguer des encouragements de la voix et du geste. “Là, y‘a Sarkozy qui a réinsisté et qui a dit ‘Non, mais vous voulez pas de la bise ?’ et il a tendu sa joue timidement et je lui ai fait un bisou”, a raconté l’étudiante.

L’épouse de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni, n‘avait auparavant eu droit qu’à un salut plus conforme aux usages nord-américains, pour un homme concernant une femme qu‘on rencontre pour la première fois : une poignée de main.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below