9 avril 2008 / 12:22 / il y a 10 ans

Une coupe qui défrise

PEKIN (Reuters) - Un salon de coiffure chinois a été fermé et condamné à une amende de 500.000 yuans (45.480 euros) pour avoir retenu de force deux clients auxquels il avait facturé 12.000 yuans (1.100 euros) pour deux coupes.

<p>Un salon de coiffure chinois a &eacute;t&eacute; ferm&eacute; et condamn&eacute; &agrave; une amende de 500.000 yuans (45.480 euros) pour avoir retenu de force deux clients auxquels il avait factur&eacute; 12.000 yuans (1.100 euros) pour deux coupes. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson</p>

Zhang Yi et Yuan Sha Sha s‘attendaient à payer 38 yuans (3,50 euros), comme indiqué sur la vitrine du Salon international de la beauté à Baoulou, dans la province du Henin.

Mais la note qui leur a été présentée s’élevait à 12.000 yuans, rapporte le Pekin News.

“Après avoir emprunté de l‘argent à 16 personnes, les deux jeunes gens n‘ont réussi qu’à réunir 9.800 yuans et ils n‘ont été autorisés à quitter le salon qu’à 22h00”, précise le journal.

Les coiffeurs n‘en étaient pas à leur première escroquerie. En septembre dernier, une cliente avait dû acquitter 4.776 yuans pour une coupe. En décembre, un autre client avait opté pour une coupe à 68 yuans mais s’était vu réclamer 5.670 yuans.

Le magasin a été fermé sous les applaudissements d‘une centaine de personnes.

Bureau de Pékin, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below