8 juillet 2014 / 09:09 / dans 3 ans

Une équipe française au Mondial des robots-footballeurs

TALENCE (Gironde) (Reuters) - A peine les feux de la Coupe du monde des humains éteints, les robots-footballeurs entreront en scène au Brésil lors du plus grand rassemblement consacré à la robotique, où la France sera représentée par une équipe bordelaise.

A la fin du Mondial, les robots-footballeurs entreront en scène au Brésil lors du plus grand rassemblement consacré à la robotique, où la France sera représentée par une équipe bordelaise. /Photo prise le 7 juillet 2014/ REUTERS/Régis Duvignau

La RoboCup est un tournoi international qui a été créé avec l‘objectif affiché de voir d‘ici 2050 des robots battre les champions du monde “humains” de football.

Pour l‘instant, on en est encore loin.

Sur un tapis vert représentant un terrain de football de six mètres sur neuf, les 24 équipes composées de quatre robots, dont un gardien de but, s‘affrontent en toute autonomie dans des matchs de deux fois dix minutes, loin des fulgurances de Neymar et d‘Arjen Robben, des dribbles de James Rodriguez et de Lionel Messi.

Ici pas de reprise de volée, pas de jeu de tête, la balle orange de la taille d‘un pamplemousse est difficilement maîtrisable par ces joueurs aux gestes mécaniques.

Les petits humanoïdes se déplacent seuls, repérant la balle grâce à une caméra placée à hauteur de tête et reliée à un ordinateur de bord. Ils doivent aussi répondre aux consignes de l‘arbitre transmises par wifi.

“L‘une des plus grandes difficultés dans les robots humanoïdes, c‘est de gérer la locomotion. C‘est d‘une grande complexité”, indique Olivier Ly, le manager de l‘équipe du Rhoban Football Club qui évolue en catégorie humanoïde de petite taille.

Avec ses quatre robots de 50 cm de haut et de 4 kilos, il s‘est donné pour objectif d‘atteindre les quarts de finale de la compétition qui se déroule à João Pessoa du 19 au 24 juillet.

“Depuis notre première participation, on a fait des progrès”, reconnaît Hugo Gimbert, l‘un des six membres de Rhoban qui participe à la RoboCup depuis l‘édition 2011 à Istanbul et a gagné ses premiers matchs en 2013 à Eindhoven aux Pays-Bas, où il a atteint les 8èmes de finale.

MOYENS RÉDUITS

Rhoban est constitué d‘enseignants-chercheurs de l‘université de Bordeaux officiant au Labri (Laboratoire bordelais de recherche en informatique), de passionnés et d‘artistes intéressés par la création de systèmes robotiques autonomes.

Les chercheurs bordelais, entre professeurs Nimbus et Géo Trouvetou, expérimentent leurs “joujoux” dans un local du Labri avec la détermination de passionnés mais des moyens réduits en comparaison de ce qui se fait dans d‘autres pays.

“Les Iraniens sont très forts. Nous sommes une équipe de six, ils sont 60! Il faut compter aussi avec les Coréens, les Japonais, les Américains et les Chinois”, déclare Olivier Ly.

Si les robots-footballeurs humanoïdes sont les plus prisés de la RoboCup, des compétitions concernant d‘autres secteurs de la robotique sont également organisées : la RoboCupRescue (sauvetage), la RoboCupJunior (éducation) et la RoboCup@Home (il s‘agit d‘y achever un scénario quel qu‘il soit).

Les chercheurs de Rhoban consacrent une partie de leur temps à d‘autres formes de systèmes autonomes tels que les robots araignées et les robots agricoles.

“Le but de la robotique est d‘assister l‘humain dans les tâches délicates, pas de le remplacer”, souligne Olivier Ly.

Les activités du projet Rhoban s’articulent entre recherche scientifique, formation à l’Université et transfert technologique grâce à la start-up Rhoban System.

Des applications concrètes sont en cours d‘élaboration. En agriculture notamment.

“Les progrès qui ont été faits notamment dans la géolocalisation et la vision permettent aujourd‘hui de déployer la robotique dans le domaine agricole”, indique Hugo Gimbert, en regrettant le retard de la France qui n‘a aucun constructeur de robotique industrielle.

Pour les chercheurs bordelais, se rendre à la RoboCup c‘est se confronter aux autres, échanger, engranger des expériences parmi 3.000 geeks passionnés. Pour ceux qui veulent en savoir plus, la Robocup de football sera retransmise sur un site de streaming.

édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below